LA GUERRE D'ALGERIE : UNE HISTOIRE APAISEE ?