REVUE DE METAPHYSIQUE ET DE MORALE 2/2006 : PAUL RICOEUR