PAUL RICOEUR ET LES SCIENCES HUMAINES