POST-VERITE, POURQUOI IL FAUT S'EN REJOUIR