Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15


[ISLANDE] (1610 ? 1696). « Au début de l'automne 1658, un pasteur islandais, Jón Magnússon, entreprend de mettre par écrit l'histoire détaillée des souffrances qu'il a subies depuis trois ans et qu'il attribue aux agissements de sorciers. Pour les lecteurs modernes, son récit est un document hallucinant sur les abîmes psychiques d'un homme vivant dans un univers mental où les vicissitudes graves de la vie et de la santé s'expliquent tout naturellement par la sorcellerie - la sorcellerie qu'il faut éradiquer par le feu. Mais le révérend Jón Magnússon n'écrivait pas pour la postérité, il s'adressait à ses contemporains, et son texte était avant tout un acte d'accusation véhément contre les autorités de son époque, contre leur faiblesse, leurs atermoiements et leur inaction par rapport au danger que les sorciers faisait courir, selon lui, à la société tout entière. » (Einar Már Jónsson)
 
? ANTHOLOGIES / REVUES : extrait de Histoire de souffrances, traduit par Éinar Már Jónsson dans Europe n° 647, 1983.
 
? Histoire de mes souffrances (Píslarsaga, 1659 ; publié pour la première fois en 1914), traduit de l'islandais et présenté par Einar Már Jónsson, avant-propos de Régis Boyer. [Paris], Éditions Les Belles lettres, « Classiques du Nord. Lumières », 2004, 178 p., 19 €

Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

S
T
T

Haut de page >