Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15


[ISLANDE] (1819 ? 1888). Bibliothécaire à Reykjavík pendant une trentaine d'années. Outre la collecte et la publication de contes populaires islandais, il a rédigé une biographie de Luther en 1852 et l'histoire de Charlemagne en 1853.
 
ANTHOLOGIES / REVUES : « Les Proscrits de la caverne », conte, traduit de l'islandais et présenté par Alfred Jolivet, dans La Revue Bleue n° 3, févier 1937 ; réédition dans Nouvelles du Nord n° 4 / L'Année Scandinave 1994 (2). [Nantes], Éditions L'Élan, 1995.
 
? La Géante dans la barque de pierre et autres contes d'Islande (Islenzkar þjó ð sögur og oevintýri, 1862-64), choix, traduit de l'islandais et présenté par Jean Renaud et Ásdís Magnúsdóttir. [Paris], Éditions José Corti, « Merveilleux » n° 21, 2003, 416 pages, illus., 21.50 €
 
[QUATRIÈME DE COUVERTURE] : « La première grande collecte de contes islandais date de 1862-64. Jón Árnason réunit deux volumes qui feront désormais autorité en Islande, à l'instar des Kinder und Haus-Märchen des Grimm en Allemagne. Son travail fut considérable, tant en amont (collecte, tri, etc.) qu'en aval (relecture, uniformisation, etc.). Sans que la notion de typologie des contes soit encore d'actualité, il a déjà quelques idées de regroupement par thème, de ?classification?. Il compose ses recueils en dix parties : les mythes (comprenant les fameuses histoires d'Elfes, de Trolls et de géants), les histoires de fantôme, de magie, d'animaux, les récits religieux, les histoires de proscrits, les contes merveilleux proprement dits, etc. Il est également un peu intervenu dans les textes simplifiant les passages obscurs, corrigeant les fautes de grammaire et les maladresses, supprimant les particularités propres à chaque conteur et, se conformant aux v?ux des Islandais instruits de son époque, faisant disparaître toute influence étrangère dans la langue. Quant au style proprement dit, Jón Àrnason chercha à l'uniformiser, à le rendre proche de la langue quotidienne des gens du peuple, tout en lui gardant un certain raffinement. Ce faisant, il créa ce qu'on pourrait appeler le style du conte populaire islandais : en réalité un style littéraire, qui allait exercer une grande influence sur ces successeurs. »

Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

S
T
T

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Quelle "époque épique" !

    “Le temps est la matière vive de l’Histoire. Ainsi sont nés les époques, les périodes ou les âges de notre histoire.“ Mais que nous raconte une époque historique ? Et pourquoi et comment a-t-on décidé que telle période devait commencer ici et se terminer là ? Au delà d’un découpage mûrement réfléchi ou parfaitement aléatoire, une question demeure cependant : comment nommer ces césures ou ces continuités, ces quelques jours ou ces quelques siècles, et que dire des “noms de l’Histoire” ?

    6 février 2020

    >> Lire la suite

Facebook