Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

Littérature d'Islande

LITTÉRATURE ISLANDAISE ANCIENNE

 SNORRI STURLUSON

 

STURLUSON, Snorri (Hvamm, 1178 ou 1179 — Gut Reykjaholt, 1241). « Chef et politicien d'envergure, scalde, mythologue et philosophe, il a tiré de l'oubli et élucidé une culture qui, sans lui, resterait inintelligible à bien des égards. Probablement auteur d'une des grandes sagas dites des Islandais (Íslendingasögur), celle du Scalde Egill Skallagrímsson, et à coup sûr, du fleuron des sagas dites royales (Konungasögur) laHeimskringla ou Saga des rois de Norvège . Composée vers 1230, laHeimskringla [Orbe du monde], ainsi appelée d'après ses deux premiers mots, est un recueil de seize sagas qui embrassent l'histoire de la Norvège depuis les origines mythiques (Ynglinga saga) jusqu'à Magnüs Erlingsson (1164). Le joyau en est La Saga de saint Oláfr, où, rompant avec l'hagiographie de son temps, il fait un portrait étonnamment équilibré et objectif d'un homme qui devint roi et saint. Par sa méthode rationaliste, son coup d'œil réaliste, la sobriété de son style, laHeimskringla est un des chefs-d'œuvre de l'historiographie médiévale européenne. Ouvrage remarquablement en avance sur son époque, il demeure l source la plus sûre sur ce sujet. Mais la postérité a également retenu son Edda dite en prose (ou Edda de Snorri), écrite entre 1220 et 1230 à l'intention des apprentis scaldes : il y démonte les ressorts de l'art hautement hermétique qu'était la poésie scaldique, y élucide les recettes lexicologiques de sa fabrication et expose, toujours dans une perspective rationaliste et evhémériste, les grands traits de la mythologie du Nord. » (Régis Boyer) 
  
  
— La Saga du scalde Egil Skallagrímsson (Egils saga Skallagrímssonar), histoire poétique d'un viking scandinave du Xe siècle, traduit de l'ancien islandais, présenté et annoté par Félix Wagner. [Bruxelles], Fondation Universitaire de Belgique / Éditions Lebègue / Éditions Office de Publicité, 1925, XVIII-269 p., épuisé. 
  
  
SAGA DES ROIS DE NORVÈGE (Heimskringla
  
— La Saga de Saint Olaf (Ólafs saga helga, tirée de la Heimskringla), traduit de l'islandais par Georges Sautreau. [Paris], Éditions Payot, 1930, 304 p., épuisé 
  
— La Saga de saint Olaf (Ólafs saga helga, tirée de la Heimskringla), traduit de l'islandais, présenté et annoté par Régis Boyer. [Paris], Éditions Payot, « Bibliothèque Historique », 1983, 316 p., 21.04 €  ; réédition : Éditions Payot, « Petite Bibliothèque Payot » n° 77, 1992.,11 € 
  
— La Saga de Harald l'impitoyable (Haralds saga harðráða, tirée de laHeimskringla), traduit de l'islandais par Régis Boyer. [Paris], Éditions Payot, « Petite Bibliothèque Payot » n° 363, 1979, 178 p., épuisé. 
  
— La Saga des Ynglingar, précédé du prologue à la Heimskringla(Ynglingasaga, tirée de la Heimskringla), traduit du vieil islandais, préfacé et annoté par Ingeborg Cavalié. [Paris], Éditions Porte-Glaive, 1990, 188 p., épuisé. 
  
— La Saga d'Oláfr Tryggvason (Ólafs saga Tryggvasonar, tirée de laHeimskringla), traduit du vieil islandais, présenté et annoté par Régis Boyer. [Paris], Éditions Imprimerie Nationale, « La Salamandre », 1992, 216 p., 21.19 € 
  
— La Saga d'Harald Fourrure grise (Haralds saga Gráfeldar, tirée de laHeimskringla), traduit de l'islandais, préfacé et annoté par Ingeborg Cavalié et Alain Marez. [Paris], Éditions Honoré Champion, « Traductions des classiques français du Moyen Âge » n° 58, 1999, 132 p., 13.15 € 
  
— Les Sagas des premiers rois de Norvège (Heimskringla), traduit de l'islandais par Frédéric Chaine. [Paris], Éditions Le Sémaphore, 2000, 216 p., 19.51 € 
  
— Histoire des rois de Norvège (Heimskringla). Tome I. Des origines mythiques de la dynastie à la bataille de Svod, traduit de l'islandais, présenté et annoté par François-Xavier Dillmann ; cartes, index, bibliographie. [Paris], Éditions Gallimard, « L'aube des peuples », 2000, 706 p., 28.20 € 
[Contient : Histoire des Ynglingar ; Histoire de Halfdan le Noir ; Histoire de Harald à la Belle Chevelure ; Histoire de Hakon le Bon ; Histoire de Harald à la Pelisse grise ; Histoire du roi Olaf Fils Tryggvi] 
  
  
EDDA EN PROSE 
  
— Le Voyage de Gylfe (Gylfaginning [Fascination de Gylfi]), traduit de l'islandais par Rosalie Du Puget, [contient des extraits des Eddas, pp. 15-88]. (Bibliothèque étrangère, 1ère série), 1838 ; réédition, 1865, épuisé. 
  
— Les Aventures de Thor dans l'Enceinte extérieure, morceau tiré de l'Edda en prose, traduit de l'islandais par Frédéric-Guillaume Bergmann. Decker, 1853, 32 p., épuisé. 
  
— La Fascination de Gulfi (Gylfaginning, tiré de l' Edda en prose), traduit de l'islandais par Frédéric-Guillaume Bergmann. Éditions Treuttel & Würtz / J. Cherbuliez, 1861, XII-343 p. ; réédition augmentée, 1871, 372 p., épuisé. 
  
— Snorri Sturluson, L'Edda . Récits de mythologie nordique, traduit du vieil l'islandais, préfacé et annoté par François-Xavier Dillmann ; index, bibliographie. [Paris], Éditions Gallimard, « L'aube des peuples », 1991, 234 p., illus., 20 €

Haut de page >