Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

LITTÉRATURE ISLANDAISE ANCIENNE

ANTHOLOGIES

 

— Pierre Renaud-Krantz, Anthologie de la poésie nordique ancienne des origines à la fin du Moyen-Age. [Paris], Éditions Gallimard. « Blanche », 1964, 276 p., 6.51 € 
[Contient : Armod — Eystein Asgrimsson — Bersi le Duelliste — Bragi le Vieux — Einar Tinte-Plateau — Eyvind Ruine-Skalde — Eilif Godrunarson — Grim le chauve — Hakon le Bon — Hallfred le Poète Difficile — Ragnvald Kali — Thord Kolbeinsson — Kormak — Nefari — Steinunn Refsdottir — Egil Skallagrimsson — Hialti Skeggiason — Einar Skulason — Snorri Sturluson — Vetrlidi Sumarlidason — Gisli Sursson — Thiodolf de Hvin — Thorbiorn Fente-de-Corne — Sigvat Thordarson — Thorhall Homme-de-Proie — Skuli Thorsteinsson — Thorvald le Faible — Thorvald le Grand Voyageur — Tourbe-Einar]. 
  
— L'Europe des poètes, édition de Elizabeth S. de Zagon. [Paris], Éditions Le Cherche Midi, « Espaces », 1980, épuisé. 
[Contient des poèmes de ARMOD — Eysteinn ASGRIMSSON — Ragnvald KALI — Anonyme islandais ; traductions de Maurice Gravier, Robert Marteau, R. P. Philpin de Rivière, Pierre Renaud-Krantz]. 
  
— Le Livre de la colonisation de l'Islande (Landnámabók), traduit et présenté par Régis Boyer. [Paris], Éditions Mouton / École Pratique des Hautes Etudes, VIe section, « Centre d'études arctiques. Contribution » n° 10, 1973, XV-167 p., épuisé — nouvelle édition : Livre de la colonisation de l'Islande (Landnámabók), selon la version de Sturla þórðarson (Sturlubók), traduit de l'islandais ancien, annoté et commenté par Régis Boyer. [Turnhout, Belgique], Éditions Brépols, « Miroir du Moyen Âge », 2000, 38.87 €

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Huysmans et les écrivains "fin-de-siècle"

    On désigne par l’expression “fin de siècle” des mouvements culturels et artistiques français comme le symbolisme, le décadentisme ou encore l’Art nouveau émergeant à la fin du XIXe siècle. Ce que l’on peut nommer comme un esprit ou une sensibilité commune fait souvent référence aux marqueurs culturels qui ont été reconnus comme prégnants au début des années 1880 et 1890, notamment l’ennui, le cynisme, un sentiment de finitude et une forme de mélancolie engendrées par les angoisses lié au progrès technique.

    30 novembre 2019

    >> Lire la suite

Facebook