Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

Littérature Brésilienne



CAPOEIRA



— Valérie Gagnon, Pierre-Augustin de Baecque, Capoeira. Histoire, philosophie et pratique. [Paris], Éditions Viamédias, 2005, 192 pages.

La capoeira attire et fascine par sa beauté et son mystère. Art complet, c’est tout â la fois une danse, un combat, une musique, une prière et un rituel. Ses adeptes vivent, luttent et communient ensemble au travers de cette discipline. Dans ce livre, Bira AJmeida ou Mestre Acordeon, comme il est respectueusement appelé dans les cercles de capoeira décrit cette tradition avec l’œil de l’historien et le cœur passionné du capoeiriste. II raconte au lecteur les débuts de la capoeira au confluent de l’histoire du Brésil et du Nouveau l’emmène des rues de Salvador de Bahia (la capitale spirituelle de la capoeira) jusqu’aux grands centres urbains nord-américains et européens. Aujourd’hui. dans la lignée de l’enseignement des grands tradition de la capoeira s’enseigne dans presque toutes les grandes villes du monde occidental et de l’Asie, et des milliers de nouveaux adeptes découvrent chaque année la philosophie de vie et la beauté de cet art si particulier. Ce livre, illustré de nombreuses photos et figures, s’adresse aussi bien à ceux qui désirent approfondir leur connaissance musicale de la capoeira qu’à ceux qui s’intéressent à sa dimension d’art martial ou qui sont tout simplement curieux de découvrir l’aspect ethno-culturel de cette tradition. (Présentation de léditeur)

 


— Cécile Bennegent, Capoeira ou l'art de lutter en dansant. [Noisy sur École, 77123], Éditions Budo, 2006, 192 pages.

La Capoeira est-elle une lutte, une danse, un art martial, un jeu athlétique, un folklore? En fait elle est tout cela à la fois, mélange de termes qui, dans la logique cartésienne de nos sociétés, s’opposent plus qu’ils ne s’unissent. Elle est une danse-lutte-jeu, belle et dangereuse, harmonieuse et violente, poétique et brutale, sincère et trompeuse, joueuse et très sérieuse. Elle est aussi musique, chant, rythme, rituel, un langage qui permet à chacun de s’exprimer, de communiquer dans le cercle symbolique de la roda, cette ronde formée par les capoeiristes qui, tour à tour, sont spectateurs, musiciens, chanteurs et joueurs. Ce cercle est comme une scène où le capoeiriste montrera son agilité, sa ruse, en tentant de tromper son adversaire tout en jouant avec lui. Les deux joueurs sont à la fois partenaires et adversaires dans ce jeu de dialogue corporel qui laisse chacun s’exprimer à sa manière. (Présentation de léditeur)

 


— Luis Carlos Bonates, Lúna. L'oiseau mystique de la capoeira. [Bruxelles], Éditions Sanz, 2006, 96 pages.

Le Iúna, l’air des maîtres. Le capoeiriste connaît cet air et admire celui qui le maîtrise. C’est lui qui accompagne les joueurs vers leur dernière demeure. C’est au son du Iúna que les aspirants professeurs doivent affronter le maître pour mesurer leur connaissance du jeu, comme s’ils se mesuraient à l’oiseau lui-même. Tout capoeiriste à senti l’émotion et l’énergie particulières qui se dégagent de la roda quand se fait entendre le chant du Iúna qui résonne à travers la voix du berimbau ou de la guitare. (Présentation de léditeur)

 


— Mestre Nestor, Le Petit manuel de capoeira (Pequeno Manual do Jogador), Gilles Cheze. [Noisy sur École, 77123], Éditions Budo, 2003, 288 pages+1CD audio.

Ce manuel de près de 300 pages, traduit en cinq langues, est le plus grand succès de la spécialité. L’intention de l’auteur est de proposer, dans un langage simple et objectif, un manuel clair et précis comme une carte d’état-major pour ceux qui souhaitent s’aventurer sur les terres de la capoeira. Cet ouvrage présente un historique précis de la discipline ainsi que des exercices détaillés du jeu de la capoeira. Ce livre est accompagné d’un CD musical gratuit car la capoeira se pratique en musique. Un classique de la capoeira par un authentique maître brésilien. Nestor Capoeira est né en 1946 à Rio de Janeiro. Disciple du mestre Leopoldina, il est l’un des promoteurs de la capoeira mondiale. Il reçut la corde rouge (la plus haute distinction) en 1969. (Présentation de léditeur)

 


— Arno Mansouri, Capoeira, danse de combat, textes d’Arno Mansouri et Delphine Loez ; photographies d’Arno Mansouri ; préface de Vassili Rivron ; illustrations d’archives : Carybé ; photographies d’archives : Pierre Verger ; illustrations originales, Yers Keller. [Plogastel Saint-Germain, 29710], Éditions Demi Lune, « Danses du monde », 2005, 192 pages, 250 illus.

Née aux temps de l’esclavage, cette discipline, mélange de musique, de chants et de danse, de jeu et surtout de combat connaît un engouement sans précédent. La richesse d’enseignement de son contenu, tant au point de vue culturel que physique, augmentée par le caractère de dualité de ses formes – capoeira angola traditionnelle et spectaculaire capoeira régionale – pourrait en faire, au-delà du sport de combat majeur du XXIe siècle, une philosophie de vie. (Présentation de léditeur)

 


— Arno Mansouri, Capoeira Bahia. Édition bilingue, traduction en anglais par l’auteur. [Plogastel Saint-Germain, 29710], Éditions Demi Lune, « Danses en poche », 2006, 80 pages.

Fascinante Capoeira : quiconque s’intéresse au Brésil croisera tôt ou tard le chemin de la Capoeira, pour son plus grand bonheur, puisque cet art martial hautement chorégraphique symbolise à lui tout seul tout l’esprit brésilien. Il est l’une des manifestations festives les plus emblématiques de la culture afro-brésilienne, avec le Candomblé et la Samba. Un beau livre au format de poche pour découvrir ou faire partager le beauté et l’intensité de la Capoeira. (Présentation de léditeur)

 


— Maître Pastinha, Capoeira Angola (Capoeira Angola, 1965). [Paris], Éditions Afromundi, 2011, 88 pages.

Dans les années 1940, Vicente Ferreira Pastinha (1889-1982), dit Maître Pastinha, ouvre à Salvador de Bahia au Brésil la toute première académie d’enseignement de Capoeira Angola, cet art martial afro-brésilien à la frontière du théâtre, de la musique, de la danse et du conte. Lui-même a découvert la Capoeira dans la rue pendant son adolescence, à une époque où cette pratique, considérée comme dangereuse pour l’ordre public, était réprimée par les autorités brésiliennes. Reconnu de son vivant comme un maître exceptionnel, défendant une pratique directement inspirée des traditions des anciens esclaves africains, Maître Pastinha a laissé un héritage encore vivace aujourd’hui dans les académies de Capoeira Angola du monde entier. Accessible pour la première fois au public francophone, Capoeira Angola par Maître Pastinha est une des premières sources écrites sur cet art désormais reconnu comme un symbole de la culturelle brésilienne. Dans cet ouvrage, le maître capoeiriste expose sa méthode, non seulement par la codification des règles techniques et musicales de la Capoeira Angola, mais aussi en montrant comment cette discipline physique est une véritable expression artistique et philosophique qui porte en elle la mémoire de la résistance à l’esclavage et de la lutte pour la liberté. Alliant le texte de Maître Pastinha et des illustrations inspirées des photographies présentes dans l’édition originale, Capoeira Angola permettra aux adeptes confirmés de confronter leur pratique à l’enseignement d’un maître prestigieux et aux amateurs de découvrir la richesse d’un texte fondateur. (Présentation de léditeur)

 


— Maître Paulinho Sabia, Capoeira, les bases techniques. [Paris], Éditions I.prod Eds, 2006, 192 pages + DVD.

Ce livre est destiné à tous ceux et celles intéressés par la pratique de la Capoeira, dans le but de leur permettre un accès facile et rapide au jeu, à travers les techniques de base. Etant donné que la Capoeira est un vaste monde, et afin que le lecteur sache exactement ce qu’il pratique, il me serait impossible de ne pas relater ici certains faits d’une extrême importance, tels que comment elle a surgi, et les facteurs qui ont contribué à son développement. (Maître Paulinho Sabia). Le livre vous présente chaque technique et mouvement de base de la Capoeira, détaillés étape par étape et illustrés par de nombreuses photos en situation de rondes. Retrouvez également des chants et des explications sur les rites et les origines de cet art Brésilien. Un outil pédagogique de référence, alliant une richesse d’informations et une multitude de techniques reprises intégralement dans le DVD offert. (Présentation de léditeur)

 


— Muniz Sodré, Maître Bimba. Le capoeiriste au corps magique. [Bruxelles], Éditions T.J. Sanz, 2007, 128 pages.

Manuel dos Reis Machado (Salvador, Bahia, 1900-1974), dit Mestre Bimba. Père de la capoeira régionale, Maître Bimba représente sans aucun doute l’une des figures les plus emblématiques de l’univers de la capoeira. Le présent ouvrage nous raconte le destin d’un homme dont le nom, célébré par les capoeiristes du monde entier, est aujourd’hui synonyme de sagesse. (Présentation de léditeur

 



Haut de page >