Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

NOVOMESKY, Ladislav (Laco)

 

[SLOVAQUIE] (Budapest, 1904 – Bratislava, 1976). Ladislav (Laco) Novomeský. Dans l’entre-deux-guerres il est journaliste, dans la presse communiste à Prague, très lié aux milieux littéraires et artistiques d’avant-garde. Avec d’autres jeunes poètes et écrivains slovaques, il participe à la rédaction de la revue littéraire, artistique et politique Dav [La masse] (1924-1937). Il publie parallèlement des recueils de poésies relevant de la poésie prolétarienne et du poétisme. Après avoir participé à l’insurrection nationale slovaque, il est membre du comité central du parti communiste (1945) et commissaire à l’Éducation et à la Culture pour la Slovaquie. Au début des années 50, il est, avec d’anciens membres de la revue, accusé de « déviation nationaliste bourgeoise » et condamné à dix ans de prison. Libéré en 1955, il doit attendre 1963 pour obtenir sa réhabilitation et être à nouveau publié.promu « artiste national » en 1964. Après des milliers de vers écrits en prison et « confisqués », il écrit Villa Tereza (1963), un long poème sur les beaux jours de l’avant-garde et l’enthousiasme pour « la révolution de la poésie et la poésie de la révolution » d’alors. (Vladimir Peska). On lui doit aussi des articles et des essais réunis en recueils (1967.1970).

 

 

 

ANTHOLOGIES / REVUES

 

* Poèmes, dans Poésie tchécoslovaque contemporaine, Artia, 1958 ; Les Lettres françaises, 9 avril 1964 ; Action poétique, n°38, 1968 ; Opus international, n°9, 1968 ; Esprit, n°393, 1970 ; Change, n°10, 1972 ; LAttouchement, Ostraka, 1978 ; Anthologie de la poésie tchèque et slovaque, Messidor, 1987.

 

 

 

LIVRES (traductions françaises)

 

Villa Tereza (Tereza villa. A húszas évek valametyik november, hatodikán, 1963 ; 2e édition, Bratislava : Vydav. polit. lit., 1965) et autres poèmes, traduit du slovaque et présenté par Henri Deluy et François Kérel, préface de l’auteur, « Aux lecteurs français », postface de Jozef Felix, entretien de l’auteur avec Antonin Liehm, traduit par Ginette Wolf. [Honfleur-Paris], Éditions P.-J. Oswald, 1969, 142 pages, épuisé.

 

 

 

SUR L’AUTEUR

 

— Stanislav Šmatlák, Ladislav Novomeský (Bratislava, Slovenský spisovate?, 1984), essai, traduit du slovaque par Marcel Ferrand. [Paris], Unesco, « Éminentes personnalités de la culture slave », 1981, 134 pages, épuisé.




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Visages d'Albert Camus

    Le 4 Janvier 1960, Albert Camus disparaissait dans un accident de voiture. L’auteur de “L’étranger” (Folio) ou encore des “Justes” (Folio) laissait derrière lui une importante oeuvre littéraire et philosophique traversée par des questionnements moraux et politiques dont l’actualité ne cesse de trouver des échos aujourd’hui et parfois les plus inattendus comme en témoigne le succès récent de “La peste” (Folio). Alors soixante après sa disparition, quel est l’héritage philosophique et littéraire d’Albert Camus ? Et en quoi la publication de récentes correspondances nous éclairent-elles sur le soubassement intime de l’oeuvre ?

    10 mars 2020

    >> Lire la suite

Facebook