Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h00 à 18h00

 

[RÉPUBLIQUE TCHÈQUE] (Jimramov, 1863 – Diváky, 1912).

 

Alois et Vilém Mrštík. Ensemble, les deux frères rédigèrent des pièces de théâtre (Maryša, 1894) et des récits naturalistes, notamment Rok na vsi [Une année à la campagne], évocation de la vie des paysans moraves et de la disparition de la culture traditionnelle sous la forme d’une vaste chronique d’un village au long d’une année liturgique (9 volumes, 1903-1904). Seul, Vilém fut, dans ses drames et ses romans, le vigoureux disciple de Zola. Il a laissé aussi des essais critiques et des traductions de Pouchkine, Dostoïevski et Tolstoï. Il se suicida.

 

 

 

ANTHOLOGIES / REVUES

 

* Alois Mrštík, « Le dernier jugement du grand-père. Petit tableau de Moravie », récit traduit du tchèque par Jean-Louis Chollet, dans la Gazette de Prague, du 25 mai au 1er juin 1921.

 

* Alois Mrštík et Vilém Mrštík, « Une grève », extrait de la chronique Rok na vsi [Une année au village] (1904), traduit du tchèque par Jean-Louis Chollet, dans la Gazette de Prague, 31 mars et 3 avril 1923.

 

 

 

FILMOGRAPHIE

 

Deux adaptations de Le Conte de Mai (Pohádka máje, 1892 ; édition définitive, 1897) : réal. Karel Anton (1926) ; réal. Otákar Vávra (1940) – Maryša (1935), réal. Josef Rovenský d’après le drame homonyme (1894).

 

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Des "montages littéraires"

    Certains livres défient les lois des classifications littéraires établies. Ni récit, ni roman, peut être un peu tout cela à la fois, donnant ainsi le sentiment au lecteur d’un livre qui s’écrit sous ses yeux, au gré des associations et rapprochements suggérés par l’auteur. Emblématique de ces textes, « Le livre des Passages »(Cerf) de Walter Benjamin, rédigé entre 1927 et 1929, se voulait une exploration rêveuse et inachevée des figures du XIXe siècle à travers des thèmes aussi divers et variés que l’oisiveté, l’ennui, les expositions universelles ou Baudelaire, figure incontournable de cette modernité naissante.

    11 janvier 2021

    >> Lire la suite

Facebook