Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

MACHA, Karel Hynek

 

[RÉPUBLIQUE TCHÈQUE] (Prague, 1810 – Litom??ice, 1836). Karel Hynek Mácha.Considéré comme le plus grand poète romantique tchèque. Après des premiers vers en allemand, il écrit en tchèque un admirable poème romantique aux accents tragiques et métaphysiques (Mai, 1836). On lui doit aussi un roman, plusieurs ébauches de récits historiques, quelques nouvelles réalistes, des carnets de voyage en Italie et un journal intime. Il mourût au moment où il devait épouser sa fiancée Lori (Eleonora) Šomková, objet d’un amour passionné, orageux.

 

 

 

ANTHOLOGIES / REVUES

 

* Poèmes, dans La Bohême historique, Librairie historique, 1867 ; Anthologie de la poésie tchèque, Kra, 1930 ; Anthologie de la poésie tchèque et slovaque, Messidor, 1987.

 

 

 

LIVRES (traductions françaises)

 

Mai (Máj, 1836), poème, traduit du tchèque par Hanuš Jelinek et Jean Pasquier, dans Poésie, Cahiers mensuels illustrés, n°10-11, octobre-novembre 1936, épuisé.

 

* Nouvelle édition :

 

Mai, traduit du tchèque par Charles Moisse, illustrations de Jan Zrzavý. [Prague], Éditions Artia, 1965, 82 pages, épuisé.

 

 

 

[FICHE LIVRE]Pèlerin et brigand de Bohême. Œuvres choisies, traduit du tchèque par Xavier Galmiche. [Carouge, Suisse], Éditions Zoé, « Les classiques du monde », 2007, 320 pages.

 

[Réunit : Un soir au mont Bezdez ; Marinka ; Les Gitans ; Le monastère de Sazava ; La Chartreuse de Valdice ; Le journal dun moine ; Dissension des mondes ; Le pèlerinage au Mont-des-Géants ; Retour ; Journal (16 septembre-6 novembre 1835) ; Poèmes ; Mai, suivi de « Karel Hynek Macha : dissension des mondes », par Xavier Galmiche].

 

Y eut-il jamais destin de poète plus touchant que celui de Mácha ? Jeune homme prodige à la tête bouillonnante et aux mœurs frondeuses, le meilleur et le plus décrié des écrivains d’une génération héroïque qui dotait enfin la nation tchèque en pleine renaissance d’une œuvre que l’époque crut aussi romantique qu’elle l’exigeait, et la victime d’un accident bête à l’âge de vingt-six ans, le jour où aurait dû être célébré son mariage. Pour la première fois, Xavier Galmiche nous offre la traduction française de ses plus beaux textes : son « roman romantique » Les Gitans, des récits historiques dans lesquels il fait revivre une Bohême médiévale pleine de chevaliers, de bourreaux et de brigands, des contes fantastiques comme Le Pèlerinage aux Monts-des-Géants ou Retour, des récits empreints de matière autobiographique, Images de ma vie, Un soir au Mont Bezdûz, Marinka, des fables à la limite du dialogue philosophique, Dissension des mondes, et bien sûr son grand poème Mai qui donna son envol à la littérature tchèque moderne. Il y ajoute son Journal qui permet d’entrevoir sur le vif la vie sociale et intime de l’écrivain ainsi que la genèse de ses œuvres. (Présentation de léditeur)

 

 

 

SUR L’AUTEUR

 

— Henri Grandjard, Mácha et la Renaissance nationale en Bohême, contient de nombreux extraits de l’œuvre de Mácha. [Paris], Institut d’Études slaves, n°XXVI, 1957, épuisé.

 

 

 

— Jan Pato?ka, « Le symbole de la terre chez Karel Hynek Mácha » et « Temps, éternité et temporalité, dans l’œuvre de Mácha » (Symbol zem? u K. H. Máchy, 1944.?as v??nost a ?asovost v Máchov? dile, 1967, recueillis, dans Um?ni a filosofie [L’art et la philosophie], samizdat : 1977), essais traduits par Erika Abrams, dans Jan Patocka, LÉcrivain et son objet. [Paris], Éditions P.O.L, 1991 / rééd. [Paris], « Presses Pocket. Agora », n°100, 1992.

 

 

 

FILMOGRAPHIE

 

Les Gitans (Cikáni, 1921), réal. Karel Anton d’après le roman homonyme (1836).




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Visages d'Albert Camus

    Le 4 Janvier 1960, Albert Camus disparaissait dans un accident de voiture. L’auteur de “L’étranger” (Folio) ou encore des “Justes” (Folio) laissait derrière lui une importante oeuvre littéraire et philosophique traversée par des questionnements moraux et politiques dont l’actualité ne cesse de trouver des échos aujourd’hui et parfois les plus inattendus comme en témoigne le succès récent de “La peste” (Folio). Alors soixante après sa disparition, quel est l’héritage philosophique et littéraire d’Albert Camus ? Et en quoi la publication de récentes correspondances nous éclairent-elles sur le soubassement intime de l’oeuvre ?

    10 mars 2020

    >> Lire la suite

Facebook