Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

JESENKY, Janko

 

[SLOVAQUIE] (Tur?ianský Svätý Martin, 1874 – Bratislava, 1945). Janko Jesenký. Il a également utilisé les pseudonymes Janko Martinský, J.S.Enský, Lenský, Baltazár, Nechtík, Panpero, Pauper, Pikulík, Stokráskin, Tenistý, Tudhatod, Záhorák. Avocat, il prend, pendant la Grande Guerre, une part active à l’organisation des légions tchécoslovaques en Russie où il est fait prisonnier. Après 1918, il exerce de hautes fonctions dans l’administration de la Slovaquie. Poète impressionniste, traducteur des poètes russes, nouvelliste satirique, toute sa verve, sa lucidité et son art élégant se retrouvent dans son unique roman Demokrati [Les démocrates] (2 vol., 1934, 1937), satire savoureuse de la société slovaque dans l’entre-deux-guerre.

 

 

 

ANTHOLOGIES / REVUES :

 

* Poèmes, dans Anthologie de la poésie tchèque, Kra, 1930 ; Poésie tchécoslovaque contemporaine, Artia, 195 ; Anthologie de la poésie tchèque et slovaque, Messidor, 1987.

 

* « Le bain de soleil », nouvelle traduite du slovaque par Suzanne Foussereau et Magdalena Lukovic dans Derrière la cloison, L’Harmattan, 2001.

 

 

 

LIVRES (traductions françaises)

 

Madame Rafikova, et autres nouvelles (Pani Rafiková a iní, Martin, Matica slov., 1950), traduit du slovaque par Suzanne Foussereau, Magdalena Lukovic. [Paris], Éditions L’Harmattan, « Lettres slaves », 2007, 160 pages.

 

Ces onze récits écrits par un pionnier du réalisme littéraire en Slovaquie pourraient s’appeler « Scènes de la vie de province ». Ils dépeignent et raillent les mœurs, les travers, les ridicules, l’égoïsme, la bêtise, le snobisme de la société bourgeoise ou petite bourgeoise slovaque dans l’atmosphère « fin de siècle » hongroise. L’humour, l’ironie, le comique pimentent cette satire. (Présentation de léditeur)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Visages d'Albert Camus

    Le 4 Janvier 1960, Albert Camus disparaissait dans un accident de voiture. L’auteur de “L’étranger” (Folio) ou encore des “Justes” (Folio) laissait derrière lui une importante oeuvre littéraire et philosophique traversée par des questionnements moraux et politiques dont l’actualité ne cesse de trouver des échos aujourd’hui et parfois les plus inattendus comme en témoigne le succès récent de “La peste” (Folio). Alors soixante après sa disparition, quel est l’héritage philosophique et littéraire d’Albert Camus ? Et en quoi la publication de récentes correspondances nous éclairent-elles sur le soubassement intime de l’oeuvre ?

    10 mars 2020

    >> Lire la suite

Facebook