Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

RENAUD, Suzanne

 

(Lyon, 1889 – Havlí?k?v Brod, 1964). Suzanne Renaud. Poètesse française d’inspiration catholique, épouse du poète et graveur Bohuslav Reynek, elle vécut avec lui jusqu’en 1936 à Grenoble, puis à Petrkov, en Bohême, où elle demeura jusqu’à sa mort. Son œuvre poétique a été en grande partie éditée de son vivant en Tchécoslovaquie, traduite en tchèque et illustrée par son mari.

 

 

 

LIVRES (éditions françaises)

 

Dilo. Œuvres. Tome I. L’Œuvre poétique de Suzanne Renaud / Basnicke Dilo Suzanne Renaudové. Édition bilingue, traduction en tchèque de Bohuslav Reynek ; avant-propos de Václav Havel ; préface de Michel Reyneck ; postfaces de Claude Kastler et d’Aleš Pohorský ; photographies de Daniel Reynek ; édition critique établie par Annick Auzimour et Barbora Bukovinská. [Grenoble], Éditions Romarin-Les Amis de Suzanne Renaud et Bohuslav Reynek, 1995, 430 pages.

 

 

 

Les Gonds du silence. Œuvres Tome II, édition critique établie par Annick Auzimour et Barbora Bukovinská, texte biographique de Annick Auzimour, traduit en tchèque par Michel Reynek, frontispice de Bohuslav Reynek, photographies de Daniel Reynek et de Pavel Šindelá?. [Grenoble], Éditions Romarin-Les Amis de Suzanne Renaud et Bohuslav Reynek, 1999, 340 pages.

 

Française mais publiée en Bohême, longtemps méconnue, Suzanne Renaud (1889-1964) est un poète reconnu et apprécié en République tchèque, pays où elle demeura après son mariage avec le poète et graveur Bohuslav Reynek. Après un premier tome bilingue paru en 1995, ce nouveau recueil présente, en français uniquement, cent vingt poèmes, dont les plus tardifs aux vers brefs et dépouillés.

 

 

 

— Suzanne Renaud à Bohuslav Reynek, Lettres 1923-1926 (Suzanne Renaud, Bohuslavu Reynekovi, dopisy 1923-1926). Édition bilingue, éd. Dagmar Halasova. [Bartolova], Archa, « Documents », n°1, 1997, 128 pages.

 

 

 

— Suzanne Renaud / Henri Pourrat, Correspondance (1947- 1959), édition établie par Annick Auzimour et Annette Pourrat, préface de Annette Pourrat, frontispice et deux lettres de Bohuslav Reynek. Les Amis d’Henri Pourrat / [Grenoble], Éditions Romarin-Les Amis de Suzanne Renaud et Bohuslav Reynek, 2001, 256 pages, illus.

 

Présente l’intégralité des lettres d’Henri Pourrat à Suzanne Renaud dont quelques fragments furent publiés dans le recueil de ballades populaires tchèques traduites par Suzanne Renaud Romarin ou Annette et Jean en 1992. Contient aussi quelques lettres du mari de S. Renaud, Bohuslav Reynek. Cette correspondance fait partie de l’épistolographie de la culture française, entre traditions populaires et monde intellectuel.

 

 

 

TRADUCTIONS

 

Romarin ou Annette et Jean. Ballades et poésies populaires tchèques, recueillies par K. J. Erben et František Šusil, traduit du tchèque par Suzanne Renaud, préface d’Annette Pourrat, illustrations de Jana Svábová. [Grenoble], Les Cahiers de l’Alpe, 1992, 128 pages, épuisé.

 

 

 

Romarin ou Annette et Jean. Ballades et poésies populaires tchèques et moraves. Édition bilingue, établie par Annick Auzimour et V?ra Tho?ová ; traduit du tchèque par Suzanne Renaud ; postfaces d’Annette Pourrat et Annick Auzimour ; illustrations de M. Aleš et de Josef Mánes. [Grenoble], Éditions Romarin-Les Amis de Suzanne Renaud et Bohuslav Reynek, 2002, 320 pages.

 

Plus de quatre-vingt des poèmes populaires tchèques collectés au XIXe siècle par le poète et folkloriste K. J. Erben, choisis et traduits par la poétesse Suanne Renaud pendant les années 1950. Ce recueil réunit des comptines, des devinettes, des poèmes d’amour, de vengeance, des chants religieux.




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Victor Segalen

    Lorsqu’il meurt le 21 Mai 1919 dans la forêt de Huelgoat, Victor Segalen n'a publié que trois livres de son vivant, “Stèles”, “Peintures” et “Les Immémoriaux". Depuis cette date, après une période d’oubli relatif, sa renommée n'a cessé de grandir, s’élargissant au-delà d’un cercle de fidèles lecteurs, faisant de Segalen un “contemporain capital”, reconnu par des écrivains aussi différents que Pierre-Jean Jouve, Philippe Jaccottet ou Edouard Glissant. Sa publication dans La Pléiade ces jours-ci est ainsi la consécration d’une œuvre qui fut, pour une large part, posthume.

    24 novembre 2020

    >> Lire la suite

Facebook