Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

SABACH, Petr

 

[RÉPUBLIQUE TCHÈQUE] (Prague, 1951). Petr Šabach. Nouvelliste et romancier satirique, il a publié une quinzaine de livres depuis le premier en 1986 et plusieurs d’entre eux ont été adaptés au cinéma.

 

 

 

LIVRES (traductions françaises)

 

Les Mamies (Babi?ky, Prague, Litomyšl, Paseka, 1998), roman, traduit du tchèque par Maud Cling et Hana Procházková. [Lyon], Éditions Parangon 2003, 160 pages, épuisé.

 

Depuis plusieurs années, l’oncle Mila essayait de cultiver, sur le petit lopin de terre de la grand-mère Marie, des tomates en forme d’étoile à cinq branches. Il était persuadé qu’elles pousseraient plus vite s’il chantait. Il s’activait autour de ses plants tout en fredonnant l’Internationale d’une voix de basse assez proche de celle de Paul Robeson. « Vous allez voir ce qu’elles vont devenir », gloussait-il chaque fois qu’il parlait de ses tomates. « Même Lyssenko en serait jaloux ! »

 

« Qui c’est, ce Lyssenko ? » demanda Mateï à sa mamie Iréna. Une fois seuls, elle lui expliqua que c’était un attardé qui avait tenté de produire en URSS une grosse poule à la chair de cochon et au duvet plus fin que celui d’une oie. Il en avait résulté un minable poulet déplumé, vorace comme un loup.

 

Petr Sabach échappe au modèle des écrivains tchèques contemporains connus en France. Les Mamies, reflet des origines familiales de l’auteur, fait apparaître avec humanité au premier plan des petites gens issues à la fois des milieux communiste et contestataire. Les épisodes de la vie de Mateï s’enchaînent à la manière cinématographique, de sa naissance, en 1951, jusqu’au jour des grandes manifestations d’un certain novembre 1989 où « ça a pété ». (Présentation de l’éditeur)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Victor Segalen

    Lorsqu’il meurt le 21 Mai 1919 dans la forêt de Huelgoat, Victor Segalen n'a publié que trois livres de son vivant, “Stèles”, “Peintures” et “Les Immémoriaux". Depuis cette date, après une période d’oubli relatif, sa renommée n'a cessé de grandir, s’élargissant au-delà d’un cercle de fidèles lecteurs, faisant de Segalen un “contemporain capital”, reconnu par des écrivains aussi différents que Pierre-Jean Jouve, Philippe Jaccottet ou Edouard Glissant. Sa publication dans La Pléiade ces jours-ci est ainsi la consécration d’une œuvre qui fut, pour une large part, posthume.

    24 novembre 2020

    >> Lire la suite

Facebook