Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

SKACEL, Jan

 

[RÉPUBLIQUE TCHÈQUE] (Vnorovy, Moravie, 1922 – Brno, 1989). Jan Skácel. Il a été le grand poète et animateur de la vie culturelle de Moravie. Après la guerre et le travail obligatoire, dans les Alpes autrichiennes, il travaille comme journaliste, d’abord au quotidien de Brno, Rovnost, d’où il est licencié pour y avoir dénoncé la régression que représentait le réalisme socialisme, puis, à partir de 1963, comme directeur de Host do domu [L’hôte, dans la maison], l’une des revues de référence du « dégel » des années 60 (interdite par la censure après l’occupation du pays par les troupes du Pacte de Varsovie). Durant une quinzaine d’années, il est interdit de publication et ses textes sont diffusés en samizdat et repris par les maisons d’édition en langue tchèque à l’étranger.

 

« La poésie de Skacel, dont l’enchaînement extrêmement dense de métaphores lyriques est la première caractéristique formelle, s’appuie avant tout sur les éléments traditionnels (authenticité, sobriété, innocence et faute, homme et nature, etc.), exploitant aussi bien l’héritage de la chanson populaire et de la poésie orale que la symbolique mystique du Moyen Âge : le pouvoir magique du mot, dans son sens premier et la renaissance du symbole font ainsi face à la “mort de l’homme” et à l’incertitude du monde contemporain. » (Patrick Ourednik).

 

 

 

ANTHOLOGIES / REVUES

 

* Poèmes, dans Esprit, n°393, 1970 ; Marginales, n°138, 1971 ; Poésie 1, n°46, 1976 ; Liberté 149, n°5, 1983 ; Anthologie de la poésie tchèque et slovaque, Messidor, 1987 ; Opérateurs, n°4, 1989 ; La Poésie tchèque moderne (1914-1989), Belin, 1990 ; Lettre Internationale, n°33, 1992 ; Les Deux rives de la Morava, Bf, 1994 ; Scherzo, n°7, 1999 ; Anthologie de la poésie tchèque contemporaine (1945-2000), Gallimard, 2002.

 

 

 

LIVRES (traductions françaises)

 

Paysage avec pendules, poèmes traduits du tchèque par Patrick Ourednik. [Paris], Éditions de la Revue K, « Collection défectueuse », Art Forum, 1990, 32 pages, épuisé.

 

 

 

Ce que le vin sait de nous, poèmes traduits du tchèque par Jan Rubeš. [Bruxelles], Éditions La Lettre volée, 1998, 36 pages, épuisé.

 

 

 

[FICHE LIVRE]Millet lancien (Davné proso, Brno, Blok, 1981), poèmes, traduits du tchèque par Yves Bergeret et Ji?í Pelan. [Saint-Pierre-la-Vieille, Calvados], Atelier La Feugraie, « L’Allure du chemin », 1997, 88 pages.




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Visages d'Albert Camus

    Le 4 Janvier 1960, Albert Camus disparaissait dans un accident de voiture. L’auteur de “L’étranger” (Folio) ou encore des “Justes” (Folio) laissait derrière lui une importante oeuvre littéraire et philosophique traversée par des questionnements moraux et politiques dont l’actualité ne cesse de trouver des échos aujourd’hui et parfois les plus inattendus comme en témoigne le succès récent de “La peste” (Folio). Alors soixante après sa disparition, quel est l’héritage philosophique et littéraire d’Albert Camus ? Et en quoi la publication de récentes correspondances nous éclairent-elles sur le soubassement intime de l’oeuvre ?

    10 mars 2020

    >> Lire la suite

Facebook