Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

KOLSKY, Tomas

 

[RÉPUBLIQUE TCHÈQUE] (Prague, 1978). Tomáš Kolský. Arrière-petit-neveu de Franz Kafka. Enseigne et traduit l’hébreu à Prague.

 

 

 

LIVRES (traductions françaises)

 

[FICHE LIVRE] Ruthie ou La couleur du monde (Ruthie a barevnost sv?ta, Prague, Torst, 2003), roman, traduit du tchèque par Xavier Galmiche. [Paris], Éditions de l’Olivier, 2005, 144 pages.

 

Lors d’un court séjour en Israël, à l’époque de la deuxième Intifada, Shlomo rencontre Ruthie, dont il tombe amoureux. Jeune Juif de Prague, il est venu à Jérusalem suivre des cours d’hébreu dans une Académie. En dépit de ses efforts, il rentre à Prague sans avoir pu vraiment l’approcher. Une nuit, dans les vapeurs d’un narguilé, il entre en communication avec un esprit féminin, Djinnie, qui a décidé d’élire domicile dans sa tête. Elle lui raconte comment elle s’est laissé convaincre par les islamistes de se transformer en bombe humaine, et lui promet la chose suivante : « Quand bien même tu viendrais à quitter le droit chemin, le monde restera coloré à tes yeux, comme tu l’aimes, j’en fais mon affaire et tu pourras le montrer tel aux autres, afin que ceux-ci l’aiment à leur tour. »

 

Tomàš Kolsý enroule les aventures amoureuses et les pensées du narrateur dans une spirale qui brouille délibérément les repères et nous plonge dans un univers foisonnant, où gravité et dérision sont intimement mêlées. (Présentation de léditeur)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Victor Segalen

    Lorsqu’il meurt le 21 Mai 1919 dans la forêt de Huelgoat, Victor Segalen n'a publié que trois livres de son vivant, “Stèles”, “Peintures” et “Les Immémoriaux". Depuis cette date, après une période d’oubli relatif, sa renommée n'a cessé de grandir, s’élargissant au-delà d’un cercle de fidèles lecteurs, faisant de Segalen un “contemporain capital”, reconnu par des écrivains aussi différents que Pierre-Jean Jouve, Philippe Jaccottet ou Edouard Glissant. Sa publication dans La Pléiade ces jours-ci est ainsi la consécration d’une œuvre qui fut, pour une large part, posthume.

    24 novembre 2020

    >> Lire la suite

Facebook