Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

WAGNEROVA, Alena

 

[RÉPUBLIQUE TCHÈQUE] (Brno, 1936). Alena Wagnerová. Ecrivain et journaliste. Diplômée en biologie de l’Université Masaryk de Brno (1959), elle entreprend des études de théâtre et de littérature allemande. Après son départ pour l’Allemagne en 1969, elle se spécialise dans la littérature allemande de Prague, notamment Franz Kafka et Milena Jesenska.

 

 

 

LIVRES (traductions françaises)

 

Milena (Milena Jesenská, Mannheim, Bollmann, 1994), traduit de l’allemand par Jean Launay. [Paris], Éditions du Rocher, Anatolia, 2006, 192 pages+24 planches, épuisé.

 

Destinataire des Lettres à Milena de Franz Kafka, Milena Jesenská (1896-1944) occupe déjà à ce titre une place assurée dans l’histoire de la littérature. L’ombre géante de Kafka a longtemps abrité mais aussi bien occulté la figure originale de cette journaliste tchèque, pionnière de l’émancipation et de l’engagement politique des femmes, qui fut dans les années vingt et trente une des plus brillantes personnalités de la vie culturelle de Prague et de Vienne. Son propre destin est de ce fait intimement uni à celui de l’Europe en proie, à cette époque et en ces lieux, aux bouleversements que l’on sait. Excellente journaliste, elle fut non seulement un trait d’union entre les cultures, tchèque et allemande, qui se partageaient la Bohême, mais aussi, par ses écrits, une militante active contre le régime nazi, qui paiera finalement de sa vie, au camp de concentration de Ravensbrück, son engagement politique. Elle fut du commencement à la fin une femme exceptionnelle, passionnée à l’extrême et constante par son courage.

 

 

 

[FICHE LIVRE]La Famille Kafka de Prague (Die Familie Kafka aus Prag. « Im Hauptquartier des Lärms », Mannheim, Bollmann, 1997), traduit de l’allemand par Nicole Casanova. [Paris], Éditions Grasset, Paris 224 pages.

 

« Ce livre est une approche de la famille Kafka sur trois générations. Il ne veut pas être davantage : nous ne pouvons quapprocher la vie dun être, en dessiner le cheminement, mais non la saisir tout entière. Retracer le parcours de cette famille juive de Bohême, doù est sorti lun des plus grands écrivains de la littérature moderne, cest se heurter à une autre limite. Car lombre de la Shoah plane sur cette histoire. Bien des choses, qui sinon auraient été conservées par la tradition familiale, ont été anéanties. »

 

Qu’était donc la famille Kafka de Prague ? Alena Wagnerová décrit magnifiquement ce « quartier général du bruit » où Franz vécut, et qui peuple ses livres... Le grand-père Jakob Kafka, boucher de son état ; Hermann, son fils, commerçant, qui fut le père de l’écrivain ; Franz Kafka et ses trois sœurs ; les déménagements, les mariages, les échecs, les fiançailles rompues, le bruit et l’écriture...

 

En s’appuyant sur de nombreux extraits du Journal, sur des lettres et des témoignages inédits, Alena Wagnerová nous offre une vision émouvante et résolument originale de Franz Kafka et des siens. (Présentation de léditeur)

 

 

 

— Ji?í Weil, La Cathédrale de Strasbourg, suivi de Que peut bien faire un Tchèque en Alsace ?, par Alena Wagnerová (Das Straßburger Münster oder was hat ein Tscheche im Elsass zu suchen, Merzig, Gollenstein, 2007), traduit du tchèque par Anna Kubista. [Strasbourg], Éditions Bf, 2008, 100 pages.

 

En 1938, l’écrivain tchèque Jirí Weil voyage en Alsace sous prétexte d’y chercher les statues du sculpteur tchèque Brosch réalisées à Ribeauvillé vers 1730. Mais le vrai sujet de sa nouvelle est plus politique : l’auteur, à la veille des accords de Munich et de la guerre, s’emploie ici à comparer l’Alsace fidèle à la France aux Sudètes, ces régions germanophones de Tchécoslovaquie alors majoritairement tentées par le rattachement au Reich nazi. En 2004, l’écrivain tchèque Alena Wagnerová refait le même chemin initiatique en Alsace. Elle découvre les statues oubliées de Ribeauvillé, mais aussi l’histoire mouvementée d’une région frontalière. Son enquête, sobre et enlevée, renoue en littérature avec l’art du grand reportage. (Présentation de léditeur)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Quelle "époque épique" !

    “Le temps est la matière vive de l’Histoire. Ainsi sont nés les époques, les périodes ou les âges de notre histoire.“ Mais que nous raconte une époque historique ? Et pourquoi et comment a-t-on décidé que telle période devait commencer ici et se terminer là ? Au delà d’un découpage mûrement réfléchi ou parfaitement aléatoire, une question demeure cependant : comment nommer ces césures ou ces continuités, ces quelques jours ou ces quelques siècles, et que dire des “noms de l’Histoire” ?

    6 février 2020

    >> Lire la suite

Facebook