Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

HOFFMEISTER, Adolf

 

[RÉPUBLIQUE TCHÈQUE] (Prague, 1902 – ?í?ky, 1973). Adolf Hoffmeister. Membre-fondateur du Dev?tsil, parallèlement peintre, dessinateur, caricaturiste et prosateur, poète (dadaïste-poétiste), essayiste, journaliste et dramaturge d’avant-garde. Exilé aux États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale. Ambassadeur à Paris (1948-1951), puis professeur à l’École supérieure des arts et métiers, etc. Il a publié des livres de voyages, une histoire de la caricature tchèque, des souvenirs. Partisan du Printemps de Prague, il enseigna un temps à l’Université de Vincennes.

 

 

 

ANTHOLOGIES / REVUES

 

* « Les dessins et le visage de Karel ?apek », sans nom de traducteur, dans Europe, n°195, 1937.

 

* « Le choix d’un métier » et « La chasse à la Tarentule », nouvelles, traduites du tchèque par François Kérel, dans Nouvelles tchèques et slovaques, Seghers, 1965.

 

 

 

LIVRES (traductions françaises)

 

Visages écrits et dessinés (Podoby, Prague, ?eskoslovenský spisovatel, 1961), traduit du tchèque par François Kérel, préface de Jean Effel, illustrations de l’auteur. [Paris], Les Éditeurs francais réunis, 1964, 292 pages, épuisé.

 

 

 

La Prison (Vezení, Prague, ?eskoslovenský spisovatel, 1969). Écrit en 1940 à Paris dans la prison de la Santé, et illustré par les co-détenus de l’auteur, journal traduit du tchèque par Dominique Grandmont. [Paris], Éditions Gallimard, « Du monde entier », 1969, 180 pages, épuisé.




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Victor Segalen

    Lorsqu’il meurt le 21 Mai 1919 dans la forêt de Huelgoat, Victor Segalen n'a publié que trois livres de son vivant, “Stèles”, “Peintures” et “Les Immémoriaux". Depuis cette date, après une période d’oubli relatif, sa renommée n'a cessé de grandir, s’élargissant au-delà d’un cercle de fidèles lecteurs, faisant de Segalen un “contemporain capital”, reconnu par des écrivains aussi différents que Pierre-Jean Jouve, Philippe Jaccottet ou Edouard Glissant. Sa publication dans La Pléiade ces jours-ci est ainsi la consécration d’une œuvre qui fut, pour une large part, posthume.

    24 novembre 2020

    >> Lire la suite

Facebook