Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

EFFENBERGER, Vratislav

 

[RÉPUBLIQUE TCHÈQUE] (Nymburk, 1923 – Prague, 1986). Vratislav Effenberger. Chef de file du surréalisme tchèque d’après la Deuxième Guerre mondiale, à la fois poète, théoricien, auteur d’études historiques, de scénarios et de pièces de théâtre.

 

 

 

ANTHOLOGIES / REVUES

 

* Poèmes, dans Phases, 1960 / 1975 ; Opus international, n°19-20, 1970 ; La Poésie surréaliste tchèque et slovaque, Gradiva, 1973 ; Vincent Bounoure, La Civilisation surréaliste, Payot, « Traces », 1976 ; Surréalisme, n°1 et 2, Paris, 1977 ; Bulletin de liaison surréaliste, n°1-10, Savelli, 1977 ; Le Collage surréaliste en 1978, Paris, Galerie Le Triskèle, 1978 ; Le Puit de lermite, n°29-30-31, 1978 ; Le La, n°11-12, 1980 ; Liberté 149, n°5, 1983 ; La Poésie tchèque moderne (1914-1989), Belin, 1990 ; Gulliver, 1990 ; Cahiers Léon Trotsky, 1991 ; Les Deux rives de la Morava, Bf, 1994 ; Mélusine, n°XIV, 1994 ; Anthologie de la poésie tchèque contemporaine (1945-2000), Gallimard, 2002.

 

* « Prague aux couleurs du temps », poèmes, avec Stanislav Dvorský, Petr Král et Ludvik Šváb, dans LArchibras, n°6, 1968 / réédition dans Change, n°25, 1975.

 

* « Les eaux noires », extrait de La Grande place de la liberté (1955-57).

 

* « Une dame est passée par là » (1950), théâtre, et « Battez les bossus ! » (1969), théâtre, avec Karel Hynek, traduit du tchèque par Petr Král, dans Le Surréalisme en Tchécoslovaquie, Gallimard, 1983.




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Quelle "époque épique" !

    “Le temps est la matière vive de l’Histoire. Ainsi sont nés les époques, les périodes ou les âges de notre histoire.“ Mais que nous raconte une époque historique ? Et pourquoi et comment a-t-on décidé que telle période devait commencer ici et se terminer là ? Au delà d’un découpage mûrement réfléchi ou parfaitement aléatoire, une question demeure cependant : comment nommer ces césures ou ces continuités, ces quelques jours ou ces quelques siècles, et que dire des “noms de l’Histoire” ?

    6 février 2020

    >> Lire la suite

Facebook