Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

BONDY, Egon

 

[RÉPUBLIQUE TCHÈQUE] (Prague, 1930 – Bratislava, 2007). Egon Bondy, pseudonyme de Zbyn?k Fišer. Poète, philosophe, romancier, dramaturge, éditeur et parolier, figure centrale de l’underground musical, littéraire et politique tchèque depuis les années 50. Engagé dans l’opposition de la gauche radicale et révolutionnaire, avec Ivo Vodsed’álek (1931), il crée l’une des premières maisons d’édition clandestine, P?lnoc [Minuit].

 

 

 

ANTHOLOGIES / REVUES

 

* Poèmes, dans Cahiers de lEst, n°15, 1979 ; Cahiers Léon Trotsky, n°36, 1988 ; Rouge et Vert, février 1989 ; Lettre Internationale, printemps 1990 ; Les Deux rives de la Morava, Bf, 1994 ; Le Croquant, n°20, 1996.

 

 

 

LIVRES (traductions françaises)

 

[FICHE LIVRE]Journal de la fille qui cherche Egon Bondy (Poèmes numérotés écrits en 1971 à Prague), suivi d´une lettre à l´auteur de Jana Krejcarova, traduit du tchèque par Marcela Salivarova Bideau ; illustrations de Miloslav Moucha ; postface de Martin Machovec. [Villeurbanne, Rhône], Éditions URDLA, « Fil à plomb », n°11, 2004, 106 pages, épuisé.

 

Première traduction en français de cette figure de proue de la littérature tchèque, de cet enfant de la high snobiety marxiste, enthousiaste, amateur de dada et d’humour absolu, néo-poétiste, selon Bohumil Hrabal. « Qui est-il, cet homme en train d’écrire le journal de la fille qui cherche Egon Bondy, c’est-à-dire en quête de lui-même ? Poète pornographe ? Philosophe évoquant des visions apocalyptiques de la fin de l’humanité ? Commentateur ironique de la petite bourgeoisie socialiste et consumériste ? Un fou incapable de s’adapter et pour cette raison seul à jamais ? […] Honza est un peu plus âgée que lui ; son père, Jaromir Krejcar, était avant la guerre un architecte d’avant-garde, sa mère, Milena Jesenska, la « Milena » des lettres de Franz Kafka. […] Honza envoûte le jeune Fiser (Zbyn?k Fišer, alias Egon Bondy) […]. Elle le fascine également par son don de fabulation, de mystification, sa libre pensée en matière de sexe, d’érotisme…» (Extrait de la postface)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Victor Segalen

    Lorsqu’il meurt le 21 Mai 1919 dans la forêt de Huelgoat, Victor Segalen n'a publié que trois livres de son vivant, “Stèles”, “Peintures” et “Les Immémoriaux". Depuis cette date, après une période d’oubli relatif, sa renommée n'a cessé de grandir, s’élargissant au-delà d’un cercle de fidèles lecteurs, faisant de Segalen un “contemporain capital”, reconnu par des écrivains aussi différents que Pierre-Jean Jouve, Philippe Jaccottet ou Edouard Glissant. Sa publication dans La Pléiade ces jours-ci est ainsi la consécration d’une œuvre qui fut, pour une large part, posthume.

    24 novembre 2020

    >> Lire la suite

Facebook