Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

ODEGARD, Knut

 

[NORVÈGE] (Molde, 1945). Knut Ødegård. Critique littéraire réputé, il a commencé à écrire en 1967 une poésie qui « imposent la fraîcheur de son regard, la beauté de ses images, la qualité de sa voix que rehausse le dialecte de son Romsdal bien-aimé. » (Régis Boyer). Depuis il a publié une trentaine de livres : de nombreux recueils de poèmes, deux romans pour la jeunesse, des livres de voyage et une pièce de théâtre, ainsi que des traductions. Certains de ses textes ont été traduits en vingt-sept langues (2010). Il habite depuis longtemps avec sa famille à Reykjavik, en Islande.

 

ANTHOLOGIES / REVUES

* « La fanfare des garçons », « Vent par le Romsdal III », dans Scherzo, n°20-21-22, octobre 2004.

 

LIVRES (Traductions)

L’Œil du cormoran, traduit du norvégien par Régis Boyer. [Saint-Nazaire], Éditions Arcane 17, « Lettres du Nord », 1983, 74 pages, épuisé.

 

ISBN 2846720703 Une seule lanterne rouge-pâle-et au loin, anthologie poétique bilingue, traduit du néo-norvégien par Grete Kleppen et Pierre Grouix ; préface de Régis Boyer. [Cordes-sur-ciel, Tarn], Éditions Raphaël de Surtis, « Pour une rivière de vitrail », n°9, 2006, 84 pages.




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Huysmans et les écrivains "fin-de-siècle"

    On désigne par l’expression “fin de siècle” des mouvements culturels et artistiques français comme le symbolisme, le décadentisme ou encore l’Art nouveau émergeant à la fin du XIXe siècle. Ce que l’on peut nommer comme un esprit ou une sensibilité commune fait souvent référence aux marqueurs culturels qui ont été reconnus comme prégnants au début des années 1880 et 1890, notamment l’ennui, le cynisme, un sentiment de finitude et une forme de mélancolie engendrées par les angoisses lié au progrès technique.

    30 novembre 2019

    >> Lire la suite

Facebook