Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

LINDSTROM, Merethe

 

[NORVÈGE] (Bergen, 1963). Merethe Lindstrøm. Depuis ses débuts en 1983, avec le recueil de nouvelles Sexorcisten og andre fortellinger, elle a publié une quinzaine de livres : romans, nouvelles et ouvrages pour la jeunesse.

 

ANTHOLOGIES / REVUES

* Texte, dans la Nouvelle revue française n°574, « Écrivains de Norvège », Gallimard, juin 2005.

 

LIVRES (Traductions)

[FICHE LIVRE]Le Remplaçant (Stedfortrederen, 1997), roman, traduit du norvégien par Alain Gnaedig. [Paris], Éditions Gallimard, « Du monde entier », 2000, 228 pages.

Stenoy, au nord de la Norvège, en 1925. Johannes Vindnes, jeune professeur idéaliste, vient d’obtenir un poste dans l’internat situé sur cet ilôt isolé. Mais très vite, il découvre les méthodes brutales du gardien-chef Sorenson et le discours quasi mystique du directeur Anger sur la vertu des punitions, et doit se rendre à l’évidence que Stenoy n’est pas une école ordinaire. Les bains glacés, la faim, les travaux de force, le silence et les punitions collectives, voire le viol, font ainsi l’ordinaire de ces garçons que le directeur prétend remettre dans le droit chemin. Le jeune Kai Christian, arrivé sur l’île en même temps que Johannes Vindnes, en fait la douloureuse expérience. Mais Johannes s’intéresse à lui, et lorsque tous les deux s’interrogent sur la disparition mystérieuse d’un ancien pensionnaire, protégé du directeur, leurs routes vont se croiser de manière imprévue et infléchir leur destin... Ce roman, impressionnant de densité dans la description d’un univers quasi carcéral, a imposé Merethe Lindstrøm comme un auteur important de sa génération. Bien que l’action du roman soit située dans les années 20, c’est une réflexion très actuelle sur la pédagogie, l’obsession du mal et les ravages d’une sexualité refoulée. (Présentation de l’éditeur)0pt'?* ?n????)?isson enchanté », nouvelle extraite du recueil Trold (1891-92), traduite du norvégien par Georges Khnopff, dans Vogue, 1899.

 

* « Le troll des mirages », nouvelle extraite du recueil Trold (1891-92), traduite du norvégien par Sébastien Voirol, dans Les Mille nouvelles nouvelles n°9, Paris, La Renaissance du livre, octobre 1910 / réédition dans De Christiana à Oslo, L’Élan, 1991.

* « La grande aigle », nouvelle extraite du recueil Trold (1891-92), traduite du norvégien par André Bellessort, dans Le Crépuscule d’Elseneur, Perrin, 1926 / réédition dans Nouvelles du Nord n°2, 1994.

* « La ferme à l’ouest dans les montagnes bleues », nouvelle extraite du recueil Trold (1891-92), traduite du norvégien par Georges Khnopff, dans la Revue politique et littéraire, 1927.

* « Isak et le pasteur de Brønø », nouvelle extraite du recueil Trold (1891-92), traduite du norvégien par Élisabeth et Éric Eydoux, dans Écrivains de Norvège, Amiot-Lenganey, 1991.

 

LIVRES (Traductions)

Le Galérien (Livsslaven [Esclave à vie], 1883), traduit du norvégien par Ludovic de Colleville et Fritz von Zepelin. [Paris], Éditions Renaissance du livre, « In extenso » 22, 1912, 78 pages, épuisé.

 

Les Filles du commandant (Kommandørens Døttre, 1886), roman, traduit du norvégien par Aline Toppelius. [Paris], Éditions Albert Savine, « Bibliothèque cosmopolite », 1895, XII-275 pages, épuisé.

 

Les Jaeger (Familjen paa Gilje, 1883), roman, traduit du norvégien par L. Meuriac. [Paris], Éditions Collection internationale, 1906, VII-328 pages, épuisé.

* Nouvelle traduction sous le titre :

[FICHE LIVRE]La Famille de Gilje, traduit du norvégien par Jean Renaud. [Nantes], Éditions de L’Elan, 2007, 192 pages.

Dans La Famille de Gilje, Jonas Lie évoque la condition de la femme, dans la Norvège des années 1840, sur fond de vie de fonctionnaires de province et plus particulièrement celle de la famille Jæger, un militaire à la tête d’une ferme montagnarde. Le livre se déroule ainsi au fil des saisons qui rythment le plus souvent les activités quotidiennes de la maison, entre les manœuvres d’été, les voyages jusqu’à la capitale pour se réapprovisionner, les repas entre collègues, l’arbitrage du capitaine dans les affaires cadastrales... Outre ces temps forts, l’ouvrage va également s’organiser autour des lettres qu’Inger-Johanna, envoyée faire son éducation dans la capitale, écrit à ses parents. (Présentation de l’éditeur)

 

[FICHE LIVRE]Trolls, nouvelles extraites du recueil Trold (1891-92), traduites du norvégien par Georges Khnoppf, Sébastien Voirol et André Bellessort (voir ci-dessus). [Nantes], Éditions de L’Elan, 2005, 96 pages.

Ce recueil de nouvelles se situe au nord de la Norvège, là où la réalité bascule parfois dans le fantastique. Le meilleur de Jonas Lie, estime Régis Boyer dans son Histoire des littératures scandinaves, est dans ce recueil « d’abord par ce qu’il faut bien appeler sa maîtrise de la psychologie des profondeurs et son art comme impressionniste de la description. Les tableaux de la grandiose nature du Nordland y alternent avec une esquisse très subtile des forces profondes qui nous mènent et que sous-tend un sens averti, précurseur à sa façon, des grands mythes dont se nourrit l’humanité. » (Présentation de l’éditeur)

 

ÉTUDE

— Maurice Bigeon, Les Révoltés scandinaves. Georg Brandes, Jonas Lie, Edvard Grieg. [Paris], Éditions L. Grasilier, 1894, 344 pages, épuisé.

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Une rentrée littéraire

    524 romans dont 336 français et 188 étrangers sont attendus en librairie entre la mi-août et la fin octobre pour la rentrée littéraire la plus resserrée depuis 20 ans. A cette occasion, nous vous proposons un petit tour d’horizon des livres qui ont déjà retenu notre attention et qui pour certains se trouveront dès la fin de l’été sur notre table conseils.

    28 août 2019

    >> Lire la suite

Facebook