Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

LIE, Jonas

 

[NORVÈGE] (Eiker, 1833 – Stavern, 1908). Romancier, nouvelliste, dramaturge, Jonas Lie est l’un des quatre grands écrivains norvégiens de la « percée moderne » de la fin du XIXe siècle. Plus impressionniste que celle des trois autres (B. Bjornson, H. Ibsen, A. Kielland), son œuvre abondante (à laquelle sa femme contribua activement) oscille entre le mysticisme et la critique sociale. II stigmatise le mariage de convention et la sujétion de la femme dans La Famille de Gilfe (1883) et dans Les Filles du commandant (1886). Il fut aussi un grand chantre de la mer. L’obtention d’une bourse gouvernementale lui permettent de voyager. On le retrouve ainsi en Allemagne, Belgique, France et Italie. En 1882, il s’établit à Paris où il séjourne pendant une quinzaine d’années.

 

*** Bibliographie : Digte (1866), Den Fremsynte (1870), Tremasteren Fremtiden (1872), Fortællinger og Skildringer (1872), Lodsen og hans Hustru (1874), Faustina Strozzi (1875), Thomas Ross (1878), Adam Schrader (1879), Rutland (1880), Grabows Kat (1880), Gaa paa ! (1882), Livsslaven / Le Galérien (1883), Familjen paa Gilje / La Famille de Gilfe (1883), En Malstrøm (1884), Otte Fortællinger (1885), Kommandørens Døtre / Les Filles du commandant (1886), Et Samliv (1887), Maisa Jons (1888), Digte (1889), Onde Magter (1890), Trold I-II / Trolls (1891-92), Niobe (1893), Lystige Koner (1894), Naar Sol gaar ned (1895), Dyre Rein (1896), Lindelin (1897), Wulffie & Co (1897), Faste Forland (1899), Naar Jerntæppet falder (1901), Ulfvungerne (1903), Østenfor Sol, vestenfor Maane og bagom Babylons Taarn ! (1905), Eventyr (1908), Jonas Lie og hans samtidige (1915).

 

ANTHOLOGIES / REVUES

* « Hans de Sjöholm et le sorcier finnois », nouvelle extraite du recueil Trold (1891-92), traduite du norvégien par Georges Khnopff, dans Ermitage, 1896.

* « Le sang finnois », nouvelle traduite du norvégien par Jacques de Coussanges, dans la Revue des revues, 1897.

* « Le poisson enchanté », nouvelle extraite du recueil Trold (1891-92), traduite du norvégien par Georges Khnopff, dans Vogue, 1899.

* « Le troll des mirages », nouvelle extraite du recueil Trold (1891-92), traduite du norvégien par Sébastien Voirol, dans Les Mille nouvelles nouvelles n°9, Paris, La Renaissance du livre, octobre 1910 / réédition dans De Christiana à Oslo, L’Élan, 1991.

* « La grande aigle », nouvelle extraite du recueil Trold (1891-92), traduite du norvégien par André Bellessort, dans Le Crépuscule d’Elseneur, Perrin, 1926 / réédition dans Nouvelles du Nord n°2, 1994.

* « La ferme à l’ouest dans les montagnes bleues », nouvelle extraite du recueil Trold (1891-92), traduite du norvégien par Georges Khnopff, dans la Revue politique et littéraire, 1927.

* « Isak et le pasteur de Brønø », nouvelle extraite du recueil Trold (1891-92), traduite du norvégien par Élisabeth et Éric Eydoux, dans Écrivains de Norvège, Amiot-Lenganey, 1991.

 

LIVRES (Traductions)

Le Galérien (Livsslaven [Esclave à vie], 1883), traduit du norvégien par Ludovic de Colleville et Fritz von Zepelin. [Paris], Éditions Renaissance du livre, « In extenso » 22, 1912, 78 pages, épuisé.

 

Les Filles du commandant (Kommandørens Døttre, 1886), roman, traduit du norvégien par Aline Toppelius. [Paris], Éditions Albert Savine, « Bibliothèque cosmopolite », 1895, XII-275 pages, épuisé.

 

Les Jaeger (Familjen paa Gilje, 1883), roman, traduit du norvégien par L. Meuriac. [Paris], Éditions Collection internationale, 1906, VII-328 pages, épuisé.

* Nouvelle traduction sous le titre :

[FICHE LIVRE]La Famille de Gilje, traduit du norvégien par Jean Renaud. [Nantes], Éditions de L’Elan, 2007, 192 pages.

Dans La Famille de Gilje, Jonas Lie évoque la condition de la femme, dans la Norvège des années 1840, sur fond de vie de fonctionnaires de province et plus particulièrement celle de la famille Jæger, un militaire à la tête d’une ferme montagnarde. Le livre se déroule ainsi au fil des saisons qui rythment le plus souvent les activités quotidiennes de la maison, entre les manœuvres d’été, les voyages jusqu’à la capitale pour se réapprovisionner, les repas entre collègues, l’arbitrage du capitaine dans les affaires cadastrales... Outre ces temps forts, l’ouvrage va également s’organiser autour des lettres qu’Inger-Johanna, envoyée faire son éducation dans la capitale, écrit à ses parents. (Présentation de l’éditeur)

 

[FICHE LIVRE]Trolls, nouvelles extraites du recueil Trold (1891-92), traduites du norvégien par Georges Khnoppf, Sébastien Voirol et André Bellessort (voir ci-dessus). [Nantes], Éditions de L’Elan, 2005, 96 pages.

Ce recueil de nouvelles se situe au nord de la Norvège, là où la réalité bascule parfois dans le fantastique. Le meilleur de Jonas Lie, estime Régis Boyer dans son Histoire des littératures scandinaves, est dans ce recueil « d’abord par ce qu’il faut bien appeler sa maîtrise de la psychologie des profondeurs et son art comme impressionniste de la description. Les tableaux de la grandiose nature du Nordland y alternent avec une esquisse très subtile des forces profondes qui nous mènent et que sous-tend un sens averti, précurseur à sa façon, des grands mythes dont se nourrit l’humanité. » (Présentation de l’éditeur)

 

ÉTUDE

— Maurice Bigeon, Les Révoltés scandinaves. Georg Brandes, Jonas Lie, Edvard Grieg. [Paris], Éditions L. Grasilier, 1894, 344 pages, épuisé.

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Une rentrée en Sciences Humaines

    De la pensée philosophique à l’Histoire, et jusqu’aux préoccupations sociales, économiques et politiques les plus contemporaines, la rentrée des sciences humaines nous offre un automne particulièrement riche dans le domaine des essais, avec nombre d’ouvrages, classiques ou résolument novateurs, et toujours ambitieux.

    27 septembre 2019

    >> Lire la suite

Facebook