Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

JACOBSEN, Roy

 

[NORVÈGE] (Oslo, 1954). Romancier et nouvelliste, il a publié une vingtaine d’ouvrages depuis ses débuts en 1982, avec le recueil Fangeliv.

 

ANTHOLOGIES / REVUES

* « La glace », nouvelle tirée du recueil Det kan komme noen [Il peut venir quelqu’un] (1989), traduite du norvégien par Frédéric Durand, dans Le Serpent à plumes n°12, été 1991 / rééditions dans Écrivains de Norvège, Amiot-Lenganey, 1991 et dans « Le Serpent à plumes. Poche » n°12, 1994 (139-159).

* « Les rochers », extrait de la nouvelle éponyme tirée du recueil Det kan komme noen [Il peut venir quelqu’un] (1989), traduit par Frédéric Durand, dans le catalogue du deuxième festival, Les Boréales de Normandie, 1993, hors commerce.

* Texte, dans la Nouvelle revue française n°574, « Écrivains de Norvège », Gallimard, juin 2005.

 

LIVRES (Traductions)

[FICHE LIVRE]Les Bûcherons (Hoggerne, 2005), roman, traduit du norvégien par Alain Gnaedig. [Paris], Éditions Gallimard, « Du monde entier », 2011.

Nous sommes au début de la guerre russo-finlandaise en décembre 1939, à Suomussalmi, près de la frontière orientale de la Finlande. Un des villageois, Timmo, décide de rester lorsque les autorités militaires engagent une politique de la terre brûlée en mettant le feu à la quasi-totalité des maisons, afin de ne rien laisser aux troupes soviétiques dont l’avancée menace. Timmo vit un peu en marge de cette communauté, et on va donc le laisser faire. Il s’installe dans l’une des rares maisons encore intactes du village, puis, à l’arrivée des troupes russes, sera contraint de travailler pour eux : il est bûcheron, et avec les températures qui descendent jusqu’à moins quarante degrés, le bois est indispensable à la survie des troupes. Mais surtout, Timmo aura à s’occuper d’un petit groupe de soldats russes que l’on installe avec lui, et c’est cette relation tissée entre eux par les ennemis, malgré les problèmes linguistiques, qui est au cœur du livre. La méfiance, la nécessité de s’entraider pour survivre, l’hostilité de principe et finalement des sentiments fraternels, voire d’amitié, ponctuent le quotidien de ce petit groupe. Timmo est-il en train de pactiser avec l’ennemi ? L’écriture de Jacobsen est d’une grande simplicité, mais aussi d’une vraie efficacité. On suit avec passion cette aventure un peu improbable d’un homme pris dans les contradictions de la guerre. Toute l’action se déroule dans un village presque entièrement brûlé, sous la neige et dans des conditions climatiques très dures, et Jacobsen parvient avec peu de moyens à faire surgir sous nos yeux ce cadre inhabituel. Porté par un questionnement universel sur la fraternité et les valeurs humaniste en temps de guerre, Les Bûcherons est un roman émouvant et juste, une vraie découverte. (Présentation de l’éditeur)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Homère, notre contemporain

    On n’en finit jamais avec Homère. Composées au VIIIè siècle avant notre ère, l’Iliade et l’Odyssée continuent de susciter de nouvelles traductions et des interprétations toujours renouvelées n’épuisant pas le sens et la richesse du texte homérique. De nombreux ouvrages témoignent de cette actualité d’Homère dont on ne cesse de découvrir de nouveaux visages qui entrent en résonance avec notre actualité.

    24 octobre 2019

    >> Lire la suite

Facebook