Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h00 à 18h00

HAARS, Peter

 

[NORVÈGE] (Nürnberg, Tyskland, 1940 – Oslo, 2005). Né en Allemagne, il s’est installé en Norvège en 1962. Professeur de graphisme à l’Ecole nationale d’Art et de Design à Oslo. Illustrateur inspiré par le pop-art, auteur des séries Prokon (1971), Happy Biff (1972), de contes fantastiques et de romans (Kutt eller Den negative helt som medium, 1979 ;  Pull 1985).

 

ANTHOLOGIES /REVUES

* « Retour au château des Frankenstein » (Tilbakekomsten eller Brevet i den dødes hånd), conte extrait du recueil Pygmalion og andre avskyelige noveller (1977), traduit du norvégien par Jean-Pierre Moumon, dans Antares n°1, 1981.

* « La maison abandonnée » (Det forlatte hus), conte extrait du recueil Pygmalion og andre avskyelige noveller (1977), traduit du norvégien par Jean-Pierre Moumon, dans Antares n°3, 1981.

* « Le jardin de sang » (Monstret), conte extrait du recueil Pygmalion og andre avskyelige noveller (1977), traduit du norvégien par Martine Blond, dans Antares n°10, 1983.

* « La canonisation du comte Dracula » (Kanonisering av grev Dracula),conte extrait du recueil Pygmalion og andre avskyelige noveller (1977), traduit du norvégien par Jean-Pierre Moumon, dans Antares n°46, 1994.




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Des "montages littéraires"

    Certains livres défient les lois des classifications littéraires établies. Ni récit, ni roman, peut être un peu tout cela à la fois, donnant ainsi le sentiment au lecteur d’un livre qui s’écrit sous ses yeux, au gré des associations et rapprochements suggérés par l’auteur. Emblématique de ces textes, « Le livre des Passages »(Cerf) de Walter Benjamin, rédigé entre 1927 et 1929, se voulait une exploration rêveuse et inachevée des figures du XIXe siècle à travers des thèmes aussi divers et variés que l’oisiveté, l’ennui, les expositions universelles ou Baudelaire, figure incontournable de cette modernité naissante.

    11 janvier 2021

    >> Lire la suite

Facebook