Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

FLOGSTAD, Kjartan

 

[NORVÈGE] (Sauda, 1944). Kjartan Fløgstad. Poète, romancier, nouvelliste et essayiste. Après un passage à l’École polytechnique de Trondheim, il étudie la linguistique à l’Université de Bergen, mais il abandonne bientôt ses études pour devenir ouvrier d’usine, puis graisseur sur un cargo. Il a voyagé un peu partout dans le monde et surtout en Amérique latine. Il a d’ailleurs traduit en néo-norvégien Cortazar, Neruda et d’autres grands écrivains latino-américains.

 

ANTHOLOGIES / REVUES

* « Le cordage de chanvre », extrait du roman Fyr og flamme [Tout feu, tout flamme] (1980), traduit du norvégien par Martine Desbureaux et Éric Eydoux, dans Écrivains de Norvège, Amiot-Lenganey, 1991.

 

LIVRES (Traductions)

[FICHE LIVRE]Le Chemin de l’Eldorado (Dalen Portland, 1977), roman, traduit du néo-norvégien par Eva Berg Gravensten et Vincent Fournier. [Paris], Éditions Esprit Ouvert, 1991, 1999, 210 pages.

* Réédition :

[FICHE LIVRE]Le Chemin de l’Eldorado. [Paris], Éditions Esprit ouvert, « Phare », 2008, 236 pages.

Le Chemin de l’Eldorado commence dans les années 1930, en pleine récession économique. Hitler réarme, et, quelque part aux U.S.A., la décision est prise par les grands financiers d’entrer dans le jeu. La nécessité de renforcer l’acier profite à l’industrie norvégienne, et le petit paysan Selmer Høysand trouve enfin du travail. Il deviendra un militant fidèle de la social-démocratie comme, plus tard, son fils Arnold, tandis que son neveu Rasmus connaît un tout autre destin. Bachelier préparant H.E.C. à Bergen, il abandonne tout pour s’embarquer dans une folle aventure. Les Høysand trouveront-ils leur Eldorado ? (Présentation de l’éditeur)

 

[FICHE LIVRE]Grand Manila (Grand Manila, 2006), roman, traduit du norvégien par Céline Romand-Monnier. [Paris], Éditions Stock, « La Cosmopolite », 2009, 448 pages.

Union Carbide Corporation s’est construit un empire mondial en misant sur le développement de la chimie et la production d’énergie. Cette entreprise, responsable de plusieurs catastrophes industrielles dont celle de Bhopal en Inde en 1984, a connu une histoire tumultueuse qui a inspiré à Kjartan Flogstad ce roman-monde. II y décrit les destins d’ouvriers norvégiens travaillant pour une fonderie qui a longtemps appartenu à cette « world company ». Vivant au rythme des machines comme des réjouissances et des drames familiaux, ces hommes ont vu souvent leurs enfants partir pour de nouveaux horizons, et leurs existences percutées par les grands événements politiques du XXe siècle. Sans que cela affecte le réseau planétaire d’Union Carbide... Sans manichéisme, le romancier rend un hommage bouleversant au courage des ouvriers et à la beauté des gestes qu’ils accomplissent. Il relate le phénomène de croissance industrielle sans éluder la brutalité avec laquelle s’organise en haut lieu la reconversion des hommes, dans un monde où la finance et la communication ont définitivement pris le pouvoir. (Présentation de l’éditeur)

 

[FICHE LIVRE]Pyramiden. Portrait d’une utopie abandonnée (Pyramiden. Portrett av ein forlaten utopi, 2007), traduit du norvégien par Céline Romand-Monnier. [Arles], Éditions Actes sud, « Terres d’aventures », 2009, 164 pages.

Loin là-haut, à 10 degrés du pôle nord, sur l’archipel perdu du Svalbard (Spitzberg), territoire norvégien, les Russes exploitent depuis près d’un siècle quelques mines de charbon. Autour de l’une de celles-ci, Pyramiden, fut construite une ville qui, dans les années 1990, comptait 2 500 habitants. En quelques semaines, ils abandonnèrent totalement les lieux. La ville subsiste, témoin d’une architecture idéale socialiste. Dans le palais de la culture, des photos montrent les dernières rencontres sportives et les spectacles scolaires comme s’ils dataient d’hier. Les livres sont sur les rayons de la bibliothèque, les jouets sur le parquet de la crèche, les animaux locaux empaillés attendent un improbable visiteur du musée. A Pyramiden, le temps s’est arrêté. Outre une réflexion sociale, politique mais aussi littéraire sur cette belle ville fantôme perdue dans un bout du monde, et qu’il a visitée, Kjartan Flogstad analyse le projet culturel et social de Pyramiden en l’élargissant au thème de la mine, avec des références que l’auteur puise dans le folklore comme dans la littérature (Orwell, Kapuscinsky, Zola) ou la musique (Dylan, Lluis Lach, Woody Guthrie). Centré sur la construction d’une utopie urbaine, son essai interroge un projet moderniste aussi bien que les valeurs idéales du travail, symbolisées par le mineur, archétype de l’ouvrier communiste victorieux face à l’avenir, mais aussi du travailleur productif en Occident dans les années 1950. (Présentation de l’éditeur)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Une rentrée littéraire

    524 romans dont 336 français et 188 étrangers sont attendus en librairie entre la mi-août et la fin octobre pour la rentrée littéraire la plus resserrée depuis 20 ans. A cette occasion, nous vous proposons un petit tour d’horizon des livres qui ont déjà retenu notre attention et qui pour certains se trouveront dès la fin de l’été sur notre table conseils.

    28 août 2019

    >> Lire la suite

Facebook