Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h00 à 18h00

EGGE, Peter

 

[NORVÈGE] (Trondheim, 1869 – Oslo, 1959). Successivement marin, journaliste, photographe, aide-maçon, commis de magasin, il débute par Peuple, 1891, que fit publier Knut Hamsun. « La solitude de l’âme demeure », dit un des personnages de son roman : c’est là un thème majeur de son œuvre abondante – une trentaine de romans, une dizaine de pièces, autant de recueils de nouvelles et quatre gros volumes de souvenirs. Un remarquable récit s’en détache, Hansine Solstad (1925), la destinée d’une femme, injustement accusée de vol dans son enfance et qui supportera cette blessure sa vie durant.

 

ANTHOLOGIES / REVUES

* « Andréas au lion », nouvelle tirée du recueil éponyme (1898), traduite du norvégien par Sébastien Voirol, dans Les Mille nouvelles nouvelles n°14, Paris, La Renaissance du livre, mars 1911.

* « Quand Peter Solberg revint au pays », traduit du norvégien par Jean Lescoffier, dans la Revue politique et littéraire, 1930.

 

LIVRES (Traductions)

Hansine Solstad (Hansine Solstad, 1925), roman, traduit du norvégien par Pierre-Georget La Chesnais. [Paris], Éditions Stock, « Le cabinet cosmopolite » 19, 1928, XII-252 pages, épuisé ; Réédition : [Bruxelles], Éditions Les Écrits, « Traductions choisies » 9, 1944, VIII-290 pages, épuisé. 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Des "montages littéraires"

    Certains livres défient les lois des classifications littéraires établies. Ni récit, ni roman, peut être un peu tout cela à la fois, donnant ainsi le sentiment au lecteur d’un livre qui s’écrit sous ses yeux, au gré des associations et rapprochements suggérés par l’auteur. Emblématique de ces textes, « Le livre des Passages »(Cerf) de Walter Benjamin, rédigé entre 1927 et 1929, se voulait une exploration rêveuse et inachevée des figures du XIXe siècle à travers des thèmes aussi divers et variés que l’oisiveté, l’ennui, les expositions universelles ou Baudelaire, figure incontournable de cette modernité naissante.

    11 janvier 2021

    >> Lire la suite

Facebook