Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h00 à 18h00

BRINGSVAERD, Tor Age

 

[NORVÈGE] (Skien, 1939). Tor Åge Bringsværd. Il est avec Jon Bing (vpir ce nom), son comparse habituel en écriture, le principal représentant de la science-fiction en Norvège. Auteur de la série des Gobi (du nom du désert de Mongolie) dont chaque titre s’appréhende de manière autonome, il a derrière lui une impressionnante production littéraire, touchant à de multiples genres : seize romans, quinze recueils de nouvelles, seize essais, des pièces de théâtre, des scénarios, des traductions et surtout une centaine de livres illustrés pour la jeunesse.

 

ANTHOLOGIES / REVUES

* « Codemus » (Codemus, 1974), nouvelle, dans Univers 1980, J’ai lu, « Science-Fiction » n°1093, 1980.

* « L’homme qui collectionnait le 23 juin 1986 », extrait de [Il ne bouge pas celui qui a les deux pieds sur terre] (1974), traduit du norvégien par Maud Forsgren, dans Écrivains de Norvège, Amiot-Lenganey, 1991.

 

LIVRES (Traductions)

Gobi. La lune de l’enfance (Gobi, barndommens måne, 1985), roman, traduit du norvégien par Régis Boyer. [Saint-Nazaire], Éditions Arcane 17, 1991, 268 pages, épuisé.

 

[FICHE LIVRE]Gobi. Gengis Khan (Gobi. Djengis Khan, 1987), roman, traduit du norvégien par Régis Boyer. [Nantes], Éditions Joseph K., 1995, 320 pages.

La saga romanesque du célèbre Témujin, entré dans l’histoire – celle de l’horreur et du génie – sous le nom de Gengis Khan. Mettant en scène (jusque dans la disposition graphique du texte) la parole, en Asie, d’un narrateur du XIIIe siècle (aventurier chrétien devenu jongleur), T. A. Bringsvaerd – très au-delà du roman « historique » – compose de subtiles variations sur la figure du grand empereur mongol qui, en trente ans, étendit sa suprématie sur l’Asie, de la Chine jusqu’aux confins du Proche-Orient, fut un chef d’armée implacable, un prodigieux législateur. Avec ce livre lumineux et vif, T. A. Bringsvaerd prend place dans la lignée des grands conteurs, soulève des questions majeures de l’histoire et de la vie spirituelle orientale, signe un grand roman à la fois lyrique et primitif. (Présentation de l’éditeur)

 

Les Bouffons des rois mages (De hellige tre narrer, 1996), traduit du norvégien par Gro Tang ; illustrations de Hilde Kramer. [Saint-Germain-en-Laye, Yvelines], Éditions Odin, « Odin jeunesse », 1998, 40 pages.

Tout le monde connaît l’histoire des trois hommes sages de l’Orient, qui suivirent l’Etoile du Berger pour trouver le Divin Enfant dans une crèche. Nous les appelons les Rois Mages. Mais voyageaient-ils seuls ? Non. Dans leur caravane chamarrée, ils emmenaient chacun son bouffon, qui allaient devenir les témoins puis les protagonistes de ces instants merveilleux, illustrés par de véritables peintures… (Présentation de l’éditeur)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Des "montages littéraires"

    Certains livres défient les lois des classifications littéraires établies. Ni récit, ni roman, peut être un peu tout cela à la fois, donnant ainsi le sentiment au lecteur d’un livre qui s’écrit sous ses yeux, au gré des associations et rapprochements suggérés par l’auteur. Emblématique de ces textes, « Le livre des Passages »(Cerf) de Walter Benjamin, rédigé entre 1927 et 1929, se voulait une exploration rêveuse et inachevée des figures du XIXe siècle à travers des thèmes aussi divers et variés que l’oisiveté, l’ennui, les expositions universelles ou Baudelaire, figure incontournable de cette modernité naissante.

    11 janvier 2021

    >> Lire la suite

Facebook