Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

BOJER, Johan

 

[NORVÈGE] (Orkanger, près de Trondhjeim, 1872 – Oslo, 1959). Marqué par une enfance passée dans la misère et de nombreux vagabondages dans toute l’Europe, il a montré dans son œuvre abondante au vigoureux naturalisme, les conflits d’égoïsmes, la toute-puissance de l’argent, la faiblesse de « héros de la vie quotidienne » partagés entre des rêves inconsistants de grandeur et l’austère réalité. Écrit dans un style remarquablement dépouillé l’un de ses meilleurs romans, Le Dernier viking (1921), est l’épopée des pêcheurs de morue au large des îles Lofoten. Avant la Deuxième Guerre mondiale, il fit figure en France du romancier nordique typique.


ANTHOLOGIES / REVUES

* « Chez la sage-femme », nouvelle traduite du norvégien par Pierre-Georget La Chesnais, dans la Revue scandinave, 1911.

* « Une coupe de souvenirs », nouvelle tirée du recueil Les Oiseaux blancs (1904), traduite du norvégien par Pierre-Georget La Chesnais, dans Les Cahiers d’aujourd’hui, 1913.

* « La lumière », nouvelle tirée du recueil Les Oiseaux blancs (1904), traduite du norvégien par Pierre-Georget La Chesnais, dans Intentions, 1922.

* « Skobelef », nouvelle traduite du norvégien par Pierre-Georget La Chesnais, dans Nouvel âge, 1931 / réédition dans De Christiana à Oslo, L’Élan, 1991.


LIVRES (Traductions)

Maternité (En pilgrimsgang, 1902), roman, traduit du norvégien par Guy-Charles Cros. [Paris], Éditions Calmann-Lévy, 1907, 312 pages, épuisé.

 

La Puissance du mensonge (Troens magt, 1903), roman, traduit du norvégien par Guy-Charles Cros. [Paris], Éditions Calmann Lévy, 1905, 358 pages, épuisé.

* Rééditions : [Paris], Éditions Nelson, « Nelson » n°241, 1925, 280 pages, épuisé ; Éditions Calmann-Lévy, « Traduit de », 1947, épuisé.

 

Les Oiseaux blancs (Hvide fugle, 1904), nouvelles, traduites du norvégien par Pierre-Georget La Chesnais. [Paris], Éditions Calmann-Lévy, « Collection nouvelle », 1932, IV-245 pages, épuisé.

[Contient : « Les yeux de l’amour », « La lumière », « L’île des souvenirs », « Kari Aasen en paradis », « Le rêve », « Noël à l’étable », « La fleur de feu », « Le temps passe », « Don Juan devant le tribunal céleste », « Une chaumière et un cœur », « Pêcheurs », « Une coupe de souvenirs »].

 

Sous le ciel vide (Vort rige, I908), roman, traduit du norvégien par Pierre-Georget La Chesnais. [Paris], Éditions Calmann-Lévy, 1910, 346 pages, épuisé.

 

Les Nuits claires (Liv [Vie], 1911), roman, traduit du norvégien par Pierre Georget La Chesnais. [Paris], Éditions Calmann-Lévy, 1914, 370 pages, épuisé.

 

Le Caméléon (Fangen som sang [Le prisonnier qui chantait], 1913), roman, traduit du norvégien par Pierre-Georget La Chesnais. [Paris], Éditions Calmann-Lévy, 1921, 192 pages, épuisé.

* Rééditions sous le titre : Le Prisonnier qui chantait. [Paris], Éditions Calmann-Lévy, 1929, 228 pages, épuisé.

 

La Grande faim (Den store hunger, 1916), roman, traduit du norvégien par Pierre-Georget La Chesnais. [Paris], Éditions Calmann-Lévy, 1920, 280 pages, épuisé.

 

Le Visage du monde (Verdens ansigt, 1917), roman, traduit du norvégien par Jacques de Coussange. [Paris], Éditions Hachette, « Les meilleurs romans étrangers », 1929, 252 pages, épuisé ; réédition dans Le Chef-d’œuvre, année 14, n°3, 1949, 114 pages, épuisé.

 

Dyrendal (Dyrendal, 1920), roman, traduit du norvégien par Pierre-George La Chesnais. [Paris], Éditions Calmann-Lévy, « Bibliothèque contemporaine », 1925, 320 pages, épuisé.

* Réédition : Éditions Calmann-Lévy, « Collection bleue », 1927, 320 pages, épuisé.

 

Le Dernier viking (Den siste viking, 1921), roman, traduit du norvégien par Pierre-Georget La Chesnais. [Paris], Éditions Calmann-Lévy, 1922, 356 pages, épuisé.

* Rééditions : illustrations de Thorolf Holmboe. [Paris], La Petite Illustration, « Roman » n°26-27-28-29, 1922, 96 pages, épuisé ; [Paris], Éditions Balzac, « Extra muros », 1943, 288 pages, épuisé ; Éditions Calmann-Lévy, « Traduit de » et « Sélection Calmann-Lévy », 1947, épuisé.

 

Les Émigrants (Vor egen stamme, 1923), roman, traduit du norvégien par Pierre-Georget La Chesnais. [Paris], Éditions Calmann-Lévy, 1926, 364 pages, épuisé.

 

Le Nouveau temple (Den nye tempel, 1926), roman, traduit du norvégien par Pierre-Georget La Chesnais. [Paris], Éditions Calmann-Lévy, « Collection nouvelle », 1930, 280 pages, épuisé.

 

Gens de la côte (Folk ved sjøen, 1929), roman, traduit du norvégien par Pierre-Georget La Chesnais. [Paris], Éditions Calmann-Lévy, « Collection nouvelle », 1931, 280 pages, épuisé.

 

La Maison et la mer (Huset og havet), traduit du norvégien par Pierre-Georget La Chesnais. [Paris], Éditions Calmann-Lévy, 1935, 308 pages, épuisé.

 

Le Jour et la nuit (Dagen og natten), traduit du norvégien par Pierre-Georget La Chesnais. [Paris], Éditions Calmann-Lévy, 1937, 268 pages, épuisé.

 

Les Hommes du roi I et II (Kongens karer I & II), traduit du norvégien par Pierre-Georget La Chesnais. [Paris], Éditions CalmannLévy, 1941, 178 et 160 pages, épuisé.

 

L’Apprenti (Lœregutt), roman, traduit du norvégien par Pierre-Georget La Chesnais. [Paris], Éditions Calmann-Lévy, « Traduit de», 1946, 242 pages, épuisé.

 

Le Compagnon (Svenn, 1946), roman, traduit du norvégien par Pierre-Georget La Chesnais. [Paris], Éditions Calmann-Lévy, « Traduit de », 1949, 356 pages, épuisé.

 

Coupable (Skyld, 1948), roman, traduit du norvégien par André Jolivet. [Paris], Éditions Calmann-Lévy, « Traduit de », 1953, 296 pages, épuisé.


ETUDE

— Pierre-Georget La Chesnais, Johan Bojer, sa vie et ses œuvres. [Paris], Éditions Calmann-Lévy, « Collection nouvelle », 1930, 218 pages, épuisé.




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >