Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

 

ANTHOLOGIES / REVUES 
(classement par dates de publication)

 

 

 

 

 

 

— Europe n°409-410 : « Cuba ». [Paris], mai-juin 1963, 330 pages, illus., épuisé. 
 [Sommaire (p.3-226) : Pierre Abraham, « Cuba, si » ; Charles Bettelheim, « Maîtriser son destin » ; Pierre Gamarra, « Une grande littérature » ; Juan Marinello, « Marti aujourd’hui » ; José Marti, « Pour la dignité de l’homme » ; Juan Goytisolo, « Peuple en marche » ; Salvador Bueno, « Le conte cubain » ; José Antonio Portuondo, « Panorama de la littérature actuelle » ; Jean Milhau, « Impressions d’un peintre ; Marc Le Bot, « Surréalisme à Cuba » ; Fernando Ortiz, « Musique africaine, musique sociale » ; Jean Michaud, « Premières années du cinéma cubain » ; Georges Dupeyron, « Le documentaire cubain » ; Bibliographie. Chronologie historico-littéraire. Photographies de Roger Pic et d’Agnès Varda. 
Textes et poèmes de Luis Agüero – Mirta Aguirre – Dora Alonso – José Álvarez Baragaño – Luis Amado Blanco – Humberto Arenal – Antón Arrufat – Roberto Branly – Guillermo Cabrera Infante – Onelio Jorge Cardoso – Alejo Carpentier – Calvert Casey– Rafaela Chacon Nardi – René Depestre – Manuel Díaz Martínez – Rolando Escardó – Pablo Armando Fernández – Roberto Fernández Retamar – Ernesto (Che) Guevarra – Nicolás Guillén – Fayad Jamís – Enrique Labrador Ruiz – Cesar Leante – José Lezama Lima –Luis Marré – Manuel Navarro Luna – Pedro de Oraá – Lisandro Otero –Heberto Padilla – Regino Pedroso – Abelardo Pineiro – Virgilio Piñera –Felix Pita Rodríguez – Mariano Rodríguez Herrera – José Soler Puig – Nivaria Tejera – Pablo de la Torriente-Brau – Cintio Vitier]. 


— L’Arc n°23 : « Cuba ». [Aix-en-Provence], numéro spécial, automne 1963, 102 pages, épuisé. 
[Sommaire : « Journal » (extraits) de Christophe Colomb, José Marti etFidel Castro ; René Micha, « Alejo Carpentier. Un homéride du nouveau monde » ; Alain Jouffroy, « Wifredo Lam. Recherche de la signification absolue » ; Notes de Jacques Garelli, A. Dorsinfang Smets, Jacques Borel, Fernand Verhesen ; Huit planches d’illustrations d’Agnès Varda : « Cuba 1963 ».
Textes et poèmes de Antón Arrufat – José Baragano – Guillermo Cabrera Infante – Onelio Jorge Cardoso – Alejo Carpentier – Calvert Casey – Rolando T. Escardó – Nicolás Guillén – Heberto Padilla – Virgilio Piñera – Nivaria Tejera]. 


— Poésie cubaine (1959-1966). Prologue et notes biographiques de Heberto Padilla et Luis Suardíaz. Traduit de l’espagnol par René Depestre. [La Havane], Institut du Livre, 1967, épuisé. 


— Les Lettres Nouvelles : « Écrivains de Cuba ». [Paris], Éditions Denoël, numéro spécial, décembre 1967-janvier 1968, 330 pages, épuisé. 
[Sommaire : Maurice Nadeau, « Présentation » ; « Chronologie sommaire » ; Michel Leiris, « Blason pour Cuba » ; Roberto Fernández Retamar, « Les intellectuels et la révolution » ; José Rodriguez Feo, « Littérature à Cuba » ; Georges Limbour, « Une plantation de fraisiers » ; Raul Roa, « Discours au Salon de Mai » ; John Berger, « Che Guevara mort » ; Dionys Mascolo, « Cuba, premier territoire libre du socialisme » ; Eduardo Manet, « Où en est le théâtre cubain ? » ; Angel Vasquez Millares, « Révolution, musique et avant-garde ». 
Textes et poèmes de Antón Arrufat – Miguel Barnet – Antonio Benítez Rojo – Victor Casaus – Antonio Conte – Belkis Cuza Male – Edmundo Desnoes – Jesús Díaz – Eliseo Diego – Rolando Escardó – Lina de Feria – Pablo Armando Fernández – Nicolás Guillén – Guillermo Cabrera Infante – Ernesto Che Guevara – Fayad Jamís – José Lezama Lima – César López – Nancy Morejón – Heberto Padilla – Pedro Pérez Sarduy – Virgilio Piñera – Excilio Saldaña – Severo Sarduy – Luis Suardíaz – Nivaria Tejera – José Triana – Cintio Vitier – José Yanes]. 


— Europe n°592-593 : « Porto Rico : une littérature nationale ». [Paris], août-septembre, 1978, 256 pages, épuisé. 
[Sommaire (p.3-184) : Juan Marey, « Pour que chante le coqui » ; Jesús Lalinde Abadía, « La Situation politique de Porto Rico au XIXe siècle » ; Georges Fournial, « Brève histoire de Porto Rico » ; Luis Hernández Aquino, « Panorama de la poésie portoricaine (1843-1978) » ; Concha Meléndez, « Le conte contemporain à Porto Rico » ; Ramón Felipe Madina, « Chronologie littéraire et historique ». 
Poèmes et textes de Emilio S. Beleval – Tomás Blanco – Juan Antonio Corretjer – Abelardo Díaz Alfaro – José de Diego – Magali García Ramis – José Luis González – Luis Hernández Aquino – Luis Lloréns Torres – Hugo Margenat – René Marqués – Francisco Matos Paoli – Luis Palés Matos – Manuel Méndez Ballester – Marigloria Palma – Carmelo Rodríguez Torres – Pedro Juan Soto]. 


— Europe n°666 : « Littérature de Cuba ». [Paris], octobre 1984, 224 pages, épuisé.
[Sommaire (p.3-139) : Pierre Gamarra, Charles Dobzynski, « Cuba les yeux ouverts » ; Paul Verdevoye, « Alejo Carpentier et la réalité merveilleuse » ; Denia Garcia Ronda, « Onelio Jorge Cardoso et la nouvelle cubaine » ; Liliane Hasson, « Le conte cubain de la Révolution ; Claire Pailler, « Cuba, la poésie, la Révolution » ; Eliseo Diego, « L'option de Lezama » ; Alejo Carpentier, « La cité des colonnes ». 
Nouvelles et poèmes de Antón Arrufat – Angel Augier – Miguel Barnet – Onelio Jorge Cardoso –Victor Casaus – David Chericián – Manuel Cofiño – Jesús Cos Causse – Jesús Díaz – Eliseo Diego – Samuel Feijóo – Roberto Fernández Retamar – Norberto Fuentes – Nicolás Guillén – Eduardo Heras León – Fayad Jamis – Jose Lezama Lima – Cesar López – Luis Marré – Nancy Morejón – Alex Pausides – Pedro Pérez Sarduy – Mario Martínez Sobriño – Francisco de Oráa – Senel Paz – Virgilio Piñera – Félix Pita Rodríguez – Minerva Salado – Luis Suardíaz – Cintio Vitier]. 


— Cuba. Nouvelles et contes d’aujourd’hui. Sélection, traduction, introduction et notes de Liliane Hasson. [Paris], Éditions L’Harmattan, « Récifs », 1985, 244 pages, 19.10 € 
[Luis Agüero – Dora Alonso – Armando Alvarez Bravo – Humbrto Arenal – Reinaldo Arenas – Manuel Ballagas – Antonio Benítez Rojo – Evelio Cabiedes (Beny) – Lydia Cabrera – Guillermo Cabrera Infante – Onelio Jorge Cardoso – Calvert Casey – Jesús Díaz – Gustavo Eguren – Norberto Fuentes – Reynaldo González – Manuel Granados – Eduardo Heras León – Enrique Labrador Ruiz – César López – Rogelio Moya – Virgilio Piñera – Frank Rivera – Nelson Rodríguez Leyva – Ana María Simo – Severo Sarduy – Carlos Victoria]. 


— Hors jeu n°14 : «  Spécial Cuba ». [Épinal], janvier 1993, épuisé. 
[Textes de Virgilio Piñera]. 


— Le Serpent à plumes n°15 : « Le grand cri caraïbe ». [Paris], printemps 1992, 40 pages, épuisé – réédition : « Le Serpent à plumes-poche » n°15, 1995, 184 pages, 5.24 € 
[Contient des textes de Reinaldo Arenas – Luis Rafael Sánchez – Carlos Victoria]. 


— La Revue noire n°6 : « Caraïbes / Caribbean ». Art et littérature vol. 1 : Cuba. Jamaica. Martinique. Guadeloupe. [Paris], septembre-octobre-novembre, 1992, trilingue (espagnol, français, anglais), 96 pages, illus., épuisé. 
[Contient des poèmes et des textes de Reinaldo Arenas – Antonio Desquirón Olivia – Alberto Lauro – Severo Sarduy – José Triana]. 


— La Revue noire, n°9 : « Caraïbes / Caribbean ». Art et littérature vol. 2 : Haiti. República Dominicana. Puerto Rico. [Paris], juin-juillet-août, 1993, trilingue (espagnol, français, anglais), 96 pages, illus., épuisé. 
[Contient des poèmes et des textes de Lydia Coblán – Carlos Roberto Gómez Beras – Tony Medi – Mara Negrón – Ana Irma Rivera Lassen – Mayra Santos Febres – Ana Lydia Vega – Márcio Veloz Maggiolo]. 


— Poètes de la République Dominicaine. Anthologie. Édition bilingue. Textes choisis, présentés et traduits de l’espagnol par Claude Couffon ; illustrations de Jorge Orta. [Paris], Éditions Amiot-Lenganey, 1992, 154 pages, épuisé. 

— Poésie dominicaine du XXe siècle d’expression espagnole. Édition bilingue. Poèmes de quarante-huit auteurs, choisis, présentés et traduits de l’espagnol par Claude Couffon. [Genève], Éditions Patiño, « Littératures et cultures latino-américaines », 1995, 384 pages, index, bio-bibliographies, 21 € 
 [Miguel Alfonseca – Soledad Alvarez – Virginia Alvarez – Andrés Avelino – Osvaldo Bazil – Máximo Avilés Blonda – Manuel del Cabral – Aída Cartagena Portalatín – Plinio Chahín – Francisco Domínguez Charro – Cayo Claudio Espinal – Enrique Eusebio – Antonio Fernández Spencer – Ramón Francisco – José Enrique García – Freddy Gatón Arce – José Manuel Glass Mejía – Alexis Gómez Rosa – Rafael Américo Henríquez – Ida Hernández Caamaño – Tomás Hernández Franco – Lupo Hernández Rueda – Héctor Inchàustegui Cabral – Norberto James Rawling – Federico Jóvine Bermúdez – Mariano Lebrón Saviñón – José Mármol – Carmen Natalia Martínez Bonilla – Franklin Mieses Burgos – Jeanette Miller – Pedro Mir – Domingo Moreno Jimenes – Mateo Morrison – Arturo (Byron) Pellerano Castro – Odalís G. Pérez – Tony Raful – René del Risco Bermúdez – Enriquillo Rojas Abreu – Manuel Rueda – Enriquillo Sánchez – Juan Sánchez Lamouth – Rubén Suro – Luis Alfredo Torres – Manuel Valerio – Abelardo Vicioso – Otilio Vigil Díaz – Víctor Villegas – Rafael Augusto Zorrilla]. 


— Cahiers de la Maison Antoine Vitez 1 : « Théâtre cubain ». Sous la direction de Christilla Vasserot. [Castelnau-le-Lez, Hérault], Éditions Climats, 1995, 192 pages, illus., 13.72 € 
[Sommaire : Avant-propos ; Petite histoire du théâtre cubain ; Armando Suárez del Villar, « Donner la priorité au théâtre cubain » ; José Triana, Eduardo Manet, « Écritures de l’exil » ; Vicente Revuelta, « Influences françaises » ; Eugenio Hernández Espinosa, « Retrouver la théâtralité des rituels de la santería » ; Catherine Sobrino, « Faire du théâtre aujourd’hui à Cuba » ; Víctor Varela, « Convertir l’obstacle en création ». 
Extraits de pièces de Antón Arrufat – Joel Cano – Nicolás Dorr – Eugenio Hernández Espinosa – Eduardo Manet – Alberto Pedro – Virgilio Piñera – Héctor Quintero – José Triana]. 


— Poésie cubaine du XXe siècle. Édition bilingue. Poèmes de cinquante-huit auteurs, choisis, présentés et traduits de l’espagnol par Claude Couffon. [Genève], Éditions Patiño, « Littératures et cultures latino-américaines », 1997, 548 pages, 24 € 
[Agustín Acosta – José Álvarez Baragaño – Armando Álvarez Bravo – Antón Arrufat – Angel Augier – Emilio Ballagas – Gastón Baquero –Miguel Barnet – Regino Eladio Boti – Roberto Branly – Mariano Brull – Bonifacio Byrne – Victor Casáus –Belkis Cuza Malé – Manuel Díaz Martínez – Eliseo Diego – Abilio Estevez – David Fernández – Pablo Armando Fernández – Ramón Fernández-Larrea – Roberto Fernández Retamar – Eugenio Florit – Fina García Marruz – Nicolás Guillén – Ramón Guirao – Rodolfo Hásler – Raúl Hernández Novas – Fayad Jamís – José Kozer – Waldo Leyva Portal – José Lezama Lima – César López – Dulce María Loynaz – Luis Marré – José Martí – Nancy Morejón – Manuel Navarro Luna – Luis Rogelio Nogueras – Francisco de Oraá – Heberto Padilla – Regino Pedroso – José Pérez Olivares – Virgilio Piñera – Félix Pita Rodríguez – José Manuel Poveda – Reina María Rodríguez – Justo Rodríguez Santos – Julia Rodríguez Tomeu – Rolando Sánchez Mejías – Severo Sarduy – Cleva Solís – Luis Suardíaz – José Zacarías Tallet – Nivaria Tejera – José Triana – Zoé Valdés – Cintio Vitier]. 


— Feux sur la ligne. Vingt nouvelles portoricaine (1970-1990). Anthologie rassemblée et présentée par Robert Villanua ; préface de Juan G. Gelpí ; traduit de l’espagnol par Corinne Étienne et Robert Villanua. [Québec], Éditions L’instant même / [Neuvy-le-Roi], Éditions Alfil / [Paris], Éditions Unesco, « Œuvres représentatives », 1997, 334 pages, 13.57 €
[Rosario Ferré, Magali García Ramis – Tomás López Ramírez – Carmen Lugo Filippi – Olga Nolla – Juan Antonio Ramos – Manuel Ramos Otero – Carmelo Rodríguez Torres – Edgardo Sanabria Santaliz – Ana Lydia Vega].


— L’Ombre de la Havane. Nouvelles choisies, présentées et traduites de l’espagnol par Liliane Hasson. [Paris], Éditions Autrement, « Littératures. Romans d’une ville », 1997, 200 pages, 19 € 
[Manuel Granados – Miguel Mejides – Antonio José Ponte – Zoé Valdés – Carlos Victoria]. 

 

— Action Poétique n°150 : « Poésie Cubaine, de Cuba et d'ailleurs ». [Ivry-sur-Seine], printemps 1998, 160 pages, épuisé. 
[Sommaire (p.2-114) : Liliane Giraudon, « Phrases tombées d'un Carnet » ; Jean Portante, « Présentation ». 
Poèmes de Magali Alabau – Carlos Alfonso – Gaston Baquero – Marilyn Bobes – Damaris Calderón – Eliseo Diego – Angel Escobar – Roberto Fernández-Retamar – Roberto Friol – Fina García-Marruz – Ismaël González-Castañer – Raúl Hernández Novas – José Kozer – José Lezama-Lima – Pedro Luis Marqués de Armas – Alessandra Molina – Emílío García Montiel – Nancy Morejón –Heberto Padilla – Omar Pérez – Virgilio Piñera – Antonio José Ponte – Reina Maria Rodríguez – Rolando Sánchez Mejías – Zoé Valdés – Cinto Vitier – Jorge Yglesias]. 


— Nouvelle revue française n°548. [Paris], Éditions Gallimard, janvier 1999, 374 pages, 14.48 €
[Contient (p. 220-243) : « Dossier Cuba : Dedans / Dehors » (1). Textes de Manuel Díaz Martínez – Raúl Rivero – José Miguel Sánchez (Yoss) – Carlos Victoria]. 


— Nouvelle revue française n°549. [Paris], Éditions Gallimard, avril 1999, 352 pages, 14.48 €
[Contient (p. 189-226) : « Dossier Cuba : Dedans / Dehors » (2). Textes de Jesús Díaz – Iván de La Nuez – Severo Sarduy]. 


— Africulture n°17 : « Cuba l’africaine ». [Paris], Éditions L’Harmattan, 1999, 128 pages, 9.15 € 


— Action Poétique n°159. [Ivry-sur-Seine, Val-de-Marne], été 2000, 13.72 € 
[Contient (p. 59-77) : « Messageries cubaines ». Textes de Carlos Aguilera – José Lezama Lima – Pedro Marqués de Armas – Jorge Yglesias]. 


— Miroirs de la Caraïbe. Douze poètes de Saint-Domingue. Édition bilingue. Sélection et présentation de José Rafael Lantigua, avec la participation de Délia Blanco. [Pantin], Éditions Le Temps des cerises, 2000, 144 pages, 12.20 € 
[José Acosta – Soledad Alvarez – Basilio Belliard – Fernando Cabrera – Alexis Gómez Rosa – Angela Hernández-Muñez – Andrian Javier – Dionisios de Jesús – José Mármol – Jeannette Miller – José Alejandro Peña – Tony Raful].


— Bacchanales n°24 : « Poésie cubaine. 1980-2000 ». Numéro spécial, préparé par Marie-France Allamand. Couverture et hors-texte de Francisco Rivero. Édition bilingue. [Grenoble], Maison de la poésie Rhône-Alpes / [Grenoble], Collectif pour Cuba / [Pantin], Éditions Le Temps des cerises / [Trois-Rivières, Québec], Éditions Écrits des Forges, juin 2001, 144 pages, illus., bio-bibliographies, 15 € 
[Albero Acosta-Pérez – Gastón Baquero – Marilyn Bobes – Jesús Cos Causse – Lalita Cuberlo Barberán – León de la Hoz – Eliseo Diego – Ángel Escobar Varela – Norje Espinoza – Pablo Armando Fernández – Robert Fernández Retamar – Ramón Fernández-Larrea – Juan Carlos Flores – Victor Fowler Calzada – Fina García-Marruz – Raúl Hernández Novás – Georgina Herrera – José Koser – Agustin Labrada – César López – Alberto Edel Morales – Nancy Morejón – José Pérez Olivarez – Reina María Rodriguez – Efraín Rodríguez Santana – Gilberto Seik – Cintio Vitier]. 


— Des nouvelles de Cuba 1990-2000. Sélectionnées et présentées par Michi Strausfeld. [Paris], Éditions Métailié, « Suites. Suite hispano-américaine » n°39, 2001, 378 pages, 13.42 € 
[Armando de Armas – Jorge Luis Arzola – Marylin Bobes – Joel Cano –Daniel Díaz Mantilla – Alexis Díaz-Pimienta – Abilio Estévez – Adelaida Fernández de Juan – Mylene Fernández Pintado – Alberto Garrido – Alberto Guerra Naranjo – Pedro de Jesús –Félix Lizárraga – Eduardo del Llano Rodolfo Martínez – Ronaldo Menéndez – David Mitrani – Leonardo Padura – Waldo Pérez Cino – Antonio José Ponte – Ena Lucía Portela – José Manuel Prieto – José Miguel Sánchez (Yoss) – Angel Santiesteban – Karla Suárez – Roberto Uría – Ana Lidia Vega]. 


— Anthologie de la poésie cubaine censurée. Proposée par Zoé Valdés, traduit de l’espagnol par Albert Bensoussan, Claude Bleton, Carmen Val Julián, et al. [Paris], Éditions Gallimard / Fnac / Reporters sans frontières, 2002, 128 pages, épuisé. 
[María Elena Cruz Varela – Àngel Cuadra – Ernesto Diaz Rodríguez – Ricardo Gonzalez Alfonso, et al.]. 


— Le Goût de Cuba. Textes choisis et présentés par Eduardo Manet et Véronique Petit ; suivi d’un Petit guide pratique. [Paris], Éditions du Mercure de France, « Le petit Mercure. Le goût de… », 2003, 128 pages, 4.70 € 
[Contient des extraits de textes de Guillermo Cabrera Infante – Alejo Carpentier – Christophe Colomb – Jesús Díaz – Jean-François Fogel – Nicolás Guillén – Ernest Hemigway – Nàzim Hikmet – Olivier Languepin – José Lezama Lima – José Martí – Paul Morand – Leonardo Padura – Virgilio Piñera – Raúl Rivero – Severo Sarduy – Zoé Valdés – Jean-Louis Vaudoyer – Cirilo Villaverde]. 


— Meet n°7 : « Alger / La Havane ». [Saint-Nazaire], Meet (Maison des écrivains étrangers et des traducteurs), 2003, numéro spécial, édition bilingue, 240 pages, 20 € 
[Contient des textes de Antón Arrufat – Eliseo Diego – Leonardo Padura – Virgilio Piñera – Ena Lucía Portela – Karla Suárez – Mirta Yáñez]. 


— Françoise Rachmühl, 18 contes de Cuba. [Paris], Éditions Castor poche / Flammarion, « Castor poche. Contes, légendes et récits » n°1002, 2005, 138 pages, illus., 5 € 


— Siècle 21 n°7. [Paris], automne-hiver 2005, 160 pages, 17 € 
[Contient le dossier (p.127-158) : « Bibliothèques interdites : Cuba ». Présentation de Michel Lebrun. Textes extrait de l’anthologie Ojos Abiertos, publiée en 2003 aux États-Unis, par les éditions PBIC [Projet de bibliothèques indépendantes de Cuba ) : Jesús Carrera Gómez – Nesly Castilló – Manuel Estrada – Eduardo Gonzáles Bonachea – Jorge Olivera Castilló – Yseth Rivera Lorente – Mario Eugenio Rojas Rodríguez – Adela Soto Álvarez].

 

 

 

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Quelle "époque épique" !

    “Le temps est la matière vive de l’Histoire. Ainsi sont nés les époques, les périodes ou les âges de notre histoire.“ Mais que nous raconte une époque historique ? Et pourquoi et comment a-t-on décidé que telle période devait commencer ici et se terminer là ? Au delà d’un découpage mûrement réfléchi ou parfaitement aléatoire, une question demeure cependant : comment nommer ces césures ou ces continuités, ces quelques jours ou ces quelques siècles, et que dire des “noms de l’Histoire” ?

    6 février 2020

    >> Lire la suite

Facebook