Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

[MEXIQUE] (Altamira, Tamaulipas, 1969). Journaliste depuis 1990, il a publié des nouvelles (Sobre Rieles, 2001), des essais et plusieurs recueils de poèmes : Eclipses y otras penumbras (1998), Soberbia de cantera (2002), Tartaria (2003), Mantel de tulipanes amarillos / Nappe jaune avec imprimé aux tulipes (2005), Los ojos ya deshechos (2007).

LIVRES (Traductions)

Nappe jaune avec imprimé aux tulipes / Mantel de tulipanes amarillos, édition bilingue, poèmes traduits de l’espagnol par Françoise Roy. [Trois-Rivières, Québec], Les Écrits des Forges / Mantis editores / Universidad Autónoma de Nuevo León, « Écrits des Forges poésie », 2005, 108 pages, 15 €

Il tient dans son bec le cri assoiffé de mon nom.
« Ce recueil, à la langue tricotée serrée, nous maintient du début à la fin au cœur de ce constat terrible de la brièveté de la vie, de l’amour, de l’enfance et des humains. Il est en tout point, forme et fonds, jumeau parfait du sujet qui le traverse dans toutes ses pages : il est densément bref : une cinquantaine de pages divisée en trois sections. » (Quatrième de couverture) 

Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

A
A
A
A
A
A
A
B
B
B
B
B
B
C
C
C
C
C
C
C
D
E
E
E
F
F
F
F
G
G
G
G
H
H
I
K
L
L
L
L
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
N
N
O
O
O
P
P
P
P
Q
R
R
R
R
R
R
R
S
S
S
S
S
S
T
T
U
U
V
V
V
Z

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Victor Segalen

    Lorsqu’il meurt le 21 Mai 1919 dans la forêt de Huelgoat, Victor Segalen n'a publié que trois livres de son vivant, “Stèles”, “Peintures” et “Les Immémoriaux". Depuis cette date, après une période d’oubli relatif, sa renommée n'a cessé de grandir, s’élargissant au-delà d’un cercle de fidèles lecteurs, faisant de Segalen un “contemporain capital”, reconnu par des écrivains aussi différents que Pierre-Jean Jouve, Philippe Jaccottet ou Edouard Glissant. Sa publication dans La Pléiade ces jours-ci est ainsi la consécration d’une œuvre qui fut, pour une large part, posthume.

    24 novembre 2020

    >> Lire la suite

Facebook