Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

[Mexique] (Huixtla, Chiapas, 1942). Universitaire, collaborateur de différents programmes pour la radio, outre des anthologies et deux essais, il a publié huit volumes de nouvelles et plus d'une vingtaine de recueils de poèmes depuis 1969 (Trilogía entre la sal y el fuego).

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions)
* « Le Secret » (« El secreto »), nouvelle traduite par Sylvie Miller, dans l'anthologie Utopiae 2002 (L'Atalante, « La Dentelle du Cygne » n°67, 2002) / repris dans l'anthologie Dimension Latino (Rivière Blanche, « Dimension » n°2, 2007).
« Un des textes les plus anciens, « Le secret » de Roberto Lopez Moreno (Mexique, 1986), tel un joyau niché au milieu du volume, domine de loin en qualité l’anthologie. Ce conte qui mêle mythologie maya, dimensions parallèles et réminiscences d’histoire contemporaine, est une très belle variation sur le mythe de l’homme descendu aux enfers y quérir le savoir et qui découvre le prix à payer pour approcher la vérité. » (Jean-Baptiste Defaut, 7 Hebdo, 2 septembre 2007)
« Au final, assez peu de textes “oniriques” apparentés au réalisme magique ou explicitement en rapport avec les origines amérindiennes. Parmi ces derniers, mentionnons « Le secret » du mexicain Roberto Lopez Moreno que n’aurait pas dénigré un certain Jodorowky. Le protagoniste, un archéologue érudit, y découvre involontairement que les Mayas, loin d’avoir disparus, ont perfectionné leurs techniques de voyage dans le temps et l’espace… par des procédés bien peu matérialistes. » 

Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

A
A
A
A
A
A
A
B
B
B
B
B
B
C
C
C
C
C
C
C
D
E
E
E
F
F
F
F
G
G
G
G
H
H
I
K
L
L
L
L
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
N
N
O
O
O
P
P
P
P
Q
R
R
R
R
R
R
R
S
S
S
S
S
S
T
T
U
U
V
V
V
Z

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Victor Segalen

    Lorsqu’il meurt le 21 Mai 1919 dans la forêt de Huelgoat, Victor Segalen n'a publié que trois livres de son vivant, “Stèles”, “Peintures” et “Les Immémoriaux". Depuis cette date, après une période d’oubli relatif, sa renommée n'a cessé de grandir, s’élargissant au-delà d’un cercle de fidèles lecteurs, faisant de Segalen un “contemporain capital”, reconnu par des écrivains aussi différents que Pierre-Jean Jouve, Philippe Jaccottet ou Edouard Glissant. Sa publication dans La Pléiade ces jours-ci est ainsi la consécration d’une œuvre qui fut, pour une large part, posthume.

    24 novembre 2020

    >> Lire la suite

Facebook